Souvenir basque et musical

Publié le par mimisan

Bonjour,

Aujourd'hui, ce sont encore les circonstances qui me font choisir le sujet de mon billet du jour.

Le 2 septembre 2005, mon mari et moi quittions Tokyo pour passer cinq jours à Pekin (que nous avions déjà vu pas mal d'années avant) pour ensuite débarquer en France où nous sommes restés presque un mois et demie.

Nous avons circulé. Tout avait été organisé depuis Tokyo, mais pour certaines choses, c'est notre fille qui s'en était chargé. Nous avons passé 3 semaines au Pays Basque. J'ai loué une voiture réservée par internet, et pour l'itinéraire, les hébergements etc, c'était ma fille qui s'en était chargé puisqu'elle connaissait déjà bien et avait des amis et relations. Ce fut une très belle découverte de cette partie des Pyrénées que je connaissais moins.

Notre première étape était Sara (Sare en français), au pied de la Rune comme vous pouvez le constater sur cette photo qui montre la vue que nous avions depuis la location où nous étions pour une semaine.


Nous étions pour les fêtes annuelles qui durent 3 ou 4 jours - on fait bien les choses, au Pays Basque - qui cette année-là avaient un relief particulier. En effet, c'était le baptême de la nouvelle cloche. Deux ans plus tôt, un incendie s'était déclaré dans le clocher et la cloche avait fondu. Le clocher a été refait et des souscriptions et donations obtenues pour faire fondre une nouvelle choche à Villedieu-les-Poêles. Même Madame Alliot-Marie avait fait le déplacement.


La personne qui était à côté de moi sur le mini perchoir que j'avais trouvé pour compenser ma petite taille avait été témoin de l'incendie du clocher et se sentait particulièrement contente d'être là le jour du retour d'une cloche qui était effectivement très jolie.

Mais les fêtes au Pays Basque, à Sare, c'est aussi la gastronomie et la musique. Il y a un nombre impressionnant d'orphéons et gaiteros qui sont là pour donner l'aubade toute la journée et une bonne partie de la nuit. Et les restaurants proposent des menus spéciaux très intéressants.

Le 2 ou 3e jour, le matin, nous avons assisté au Comice agricole et à son concours de bestiaux où là aussi j'ai pris énormément de photos et de vidéos.Juste une ou deux pour l'ambiance:



Pour le déjeuner, nous sommes allés à un de ces repas. gastronomiques.
C'était service table d'hôte. A côté de nous se sont installés 3 gaiteros avec qui nous avons sympathisé, bavardé, partagé le vin de Navarre.
Qu'est-ce qu'un gaitero? C'est un joueur de gaita, ce que nous avons pris l'habitude d'appeler aussi "flûte basque", mais c'est une erreur parce que ce n'est pas une flûte mais un instrument à double anche comme le hautbois.

Et au dessert, ils ont donné l'aubade. Que j'ai filmée. Et cet hiver, j'ai mis l'un de deux morceaux qu'ils avaient joués sur YouTub pour ensuite le publier dans mon blogue culinaire, et j'avais fait un lien depuis ici aussi.

Et avant hier, je reçois un mail de YouTub m'avertissant d'un message. Et là, Oh! gigantesque surprise, c'était justement l'un d'eux, le barbu, qui avait trouvé ma vidéo et s'était reconnu! Ce n'est pas magnifique, ça? Alors par la même occasion, il m'a précisé que la pièce musicale en question n'était pas basque mais d'Amérique Latine.

Alors maintenant, je ne peux pas faire moins que vous donner cette vidéo à voir et à entrendre.Asiergo trouve que ce jour-là, ils n'ont pas si bien joué que ça, on avait peut-être un peu trop arrosé le repas fort bon et copieux. Mais je trouve que c'est bien agréable à écouter quand même, même si dans la prise de vue j'étais parfois un peu dérangée par la personne qui faisait le service ou d'autres clients qui avaient besoin de se déplacer..

J'espère que ça vous plaira


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

magali 03/05/2007 21:21

merci bcp pour votre reponsej avais essayer sur hokkaido mais je pense que j etais pas prete la oui  bcp plusje continue de lire votre blogcela m aide beaucoupBien a vous

magali 03/05/2007 17:27

j adore ce blog j en apprend bcp .mon ami est de kyoto et la je suis en france ca donne envie de venir au japon comment faire pour pas trop avoir le mal du paysbien a vousamitiée de Bordeaux

mimisan 03/05/2007 20:04

Comment ne pas avoir trop le mal du pays quand on réside à l'étranger?je pense que ça dépend des raisons et des motivations de son séjour: - si c'est un choix, comme pour suivre son compagnon (conjoint ou assimilé), c'est en connaissance de cause qu'on est parti, il vaut mieux assumer ses choix- faire le minimum vital (et un peu plus :lol:) d'adaptation au cadre de vie, aborder les choses avec un état d'esprit positif- l'état d'esprit positif me semble primordial- à l'heure actuelle, les choses sont grandement facilités pour garder le contact avec la famille, le amis (téléphone beaucoup moins cher, internet etc)- s'organiser pour pouvoir de préférence passer des vacances de temps, ou régulièrement, en temps en France Mais l'état d'esprit positif me semble primordial.

Yves Lafont 10/03/2007 16:40

Bonjour MIMI,Ta grande ouverture cuilturelle t'a permit de passer du Japon au Pays Basque, que de différences, et que de découvertes pour toi !Si tout le monde était comme toi, le monde serait sûrement bien plus agréable à vivre, et les gens plus proches et plus tolérants envers les autres. Gros bisous, et à bientôt, grand soleil ce week-end chez moi, je vais en profiter !YVES

mimisan 10/03/2007 17:21

J'ai toujours aimé les voyages et aller à la découverte des autres ;DProfite bien de ton week-end, bises.

:0038: @nne marie :0075: 10/03/2007 12:17

et gros bisous du pays de Râ ! !@nne marie

clicclac 10/03/2007 10:34

Comme Mimosa n'a pas l'air de te déplaire, je me permes de continuer...Après tout j'aime beaucoup Mimosa....Mon beau frère vit également au Japon (Tokyo) et pour le moment il passe un mois chez nous.
Bises

mimisan 10/03/2007 17:23

Hasard très amusant. Je suppose qu'entre autre, il profite de la bonne nourriture française, qu'il se rattrappe pour les fromages :lol:Je lui souhaite un excellent séjour.Bises