La façon qu'ont les Japonais d'aimer la nature

Publié le par Mimisan

 Je n'ai rien publié de nouveau depuis mercredi soir. Ce n'est pas volontaire. Jeudi en fin de journée, je regarde un peu ce qu'il ya de nouveau, je suis sur le blogue d'Estelle-Aixue et je commençais à peine à regarder la vidéo de son chanteur préféré quand pffuittt! l'écran tout noir. Non non, je n'ai pas lancé l'ordi par le fenêtre, j'ai essayé diverses choses qui auraient peut-être pu marcher mais  rien à faire. Je pensais vous présenter l'article annoncé et même temps programmer un petit article pour le jour suivant en vous prévenant que vendredi et samedi je ne serais pas là pour vous répondre. Et bien,rien du tout, je suis partie comme ça. Et ce dimanche a été principalement consacré à m'occuper de ça. Finalement problème assez simple, c'était l'adaptateur qui avait rendu l'âme. Mais tout ceci s'est passé en plusieurs étapes. Et j'ai dû subir l'abus de décibels de beaucoup trop d'endroits à Tokyo.
Pour vous en donner une toute petite idée, je vous remets une vidéo prise au moment de Noel mais c'est comme ça et même pire toute l'année.



J'y ai été d'autant plus sensible que vendredi et samedi nous n'étions pas à Tokyo mais au bon air à Hakone, le côté montagne de la presqu'ile d'Izu dans le voisinage du Mont Fuji. Je n'ose pas dire combien d'années nous n'y étions pas retournés.
A priori donc, nous sommes allés dans la nature. Oui. Mais c'est une nature tellement peu à l'état sauvage qu'on hésite sur le terme à employer.

Il y a fort longtemps que je pense que les Japonais ont une manière très particulière "d'aimer la nature". qu'ils l'aiment, c'est eux qui le disent ou le prétendent. C'est plutôt "l'amour vache", je trouve.

Trop souvent, ils ne la respectent pas du tout. Des usines très polluantes, des golfs à tout va qui détruisent totalement l'environnement et l'équilibre de l'éco-système, des littorales ravagés par des constructions assez monstrueuses. Trop souvent, les promenades de montagne se font par des chemins qui ont peu à peu tous été recouverts de ciment avec des bordures en imitations de rondins de bois en ciment peint etc etc etc.

Pensez bonsai. Quoi de plus  torturant qu'un bonsai? On pousse à peine pour la comparaison, c'est comme les pieds bandés des anciennes chinoises.
Les jardins à la japonaises sont très esthétiques, c'est indéniable, mais un trop grand nombre sont tout sauf naturels.

Les Japonais semblent ne tolérer qu'une nature où leur main aura intervenu...

Ceci dit, pendant ces deux jours, j'ai quand même respiré un air moins pollué, vu des choses intéressantes dont le musée en plein air très réputé que je suis contente d'avoir enfin pu visiter. De plus l'hotel où nous étions était particulièrement joli à l'intérieur, genre de truc où on n'irait pas tous les jours. Mais mon mari voulait aller dans cette partie de Hakone, je n'étais pas très en mesure de faire des complications pour prérarer un peu au dernier moment cette sortie, donc tout comme au mois de février j'ai pris le combiné spécial train+une nuit d'hôtel et les deux repas avec lequel on a le train compris dans ce qui serait autrement le seul prix de la chambre+repas.

J'ai pris pas mal de photos, il va falloir que je les mette dans mon ordinateur, où il faut d'abord que je fasse un peu de place... Il y aura donc quelques jours de délai pour ces articles là, mais tant d'autres attendent encore leur tour que ce n'est pas un problème.

Au plaisir de vous lire ici, et sur vos blogues pour ceux qui en ont, il va falloir que je me mette à jour dans mes lectures :D


Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quichottine 07/05/2010 15:28



En cherchant depuis quelque temps le bonsaï perdu de la bibliothèque, je me suis dit que je devrais venir chez toi.


 


Et tu réponds tout à fait à mon interrogation à ce sujet.


 


Un bonsaï, pour moi, c'était surtout ces arbres que l'on empêche de grandir... mais au Japon, pays surpeuplé, avec peu de terre, c'est peut-être la possibilité pour chacun d'avoir un arbre à
chérir...


 


Je ne sais pas. Qu'en dirais-tu de plus, toi ?


 


Passe une belle journée Mimisan.



Mimisan 10/05/2010 18:45



C'est super, tu m'as fait retrouver une de ces nombreuses pages oubliées!


Le bonzai vient aussi de Chine et a été développé au Japon en relation avec les pratiques zen, tout comme l'ikebana, la cérémonie du thé,
etc.


Et je reconnais que ces arbres miniaturisés sont traités avec un très grand soin.



oursonne libre 21/06/2008 18:28

c'est pas pour moi Mimisan, la nature domptée, moi qui suis indomptable et qui aime le coté sauvage justementalors j'attend tes photos avec impatiencebises

Gradiva 19/06/2008 09:27

J'ai toujours beaucoup admiré les jardins japonais. Ne sont-ils pas aussi maîtrisés que les jardins dits "à la française" ? Tailler un buis en obélisque ou un bonsaï en parasol : c'est pareil !

Mimisan 19/06/2008 20:10


Je te dirai même que je préfère un jardin japonais à un jardin à la française, je n'aime pas du tout ce style; mes préférés étant les jardins à l'anglaise ;-)
Bises


perfecta 18/06/2008 19:04

Je lis toujours ton blog avec autant de plaisir depuis 1 an même quand tu dois fair eune pause pour cause d'ordi récalcitrant ! L'essentiel c'est que tu sois revenue !!!!!

Tony 06/08/2007 10:59

Bonjour Mimisan,Justement je vais avoir "besoin" de toi sur CE sujet Japon & nature !Je t'en reparle dès que possible...

Mimisan 06/08/2007 13:39

Je ne suis pas sure de pouvoir ,être très utile, on verra ce qu'on peut faire :D