Préparatifs du Nouvel An au Japon

Publié le par mimisan

Bonjour
Je vais tout d'abord répondre à une question bien justifiée posée par plusieurs personnes: des précisions sur les masques, leur origine, le sens plus complet de ce rituel. Moi-même j'aimerais beaucoup trouver plus d'informations à ce sujet. La prochaine fois que je pourrai aller à ce temple, je tâcherai de trouver quelqu'un pouvant me donner les renseignements manquants.
Mais je crois que nous sommes là dans les rites agraires, parmi les divers kagurai-mai qui existent.

Ce dont il serait temps que je commence à vous en parler, c'est tout ce qui concerne le Nouvel An au Japon.

C'est une période de l'année d'une très grande importance, la plus importante, même. Il va y avoir jusqu'à une semaine de vacances selon les secteurs et une migration massive vers le pays natal, la maison familiale; mais aussi les voyages à l'étranger, plus nombreux de 2,3% cette année.

Au Japon, c'est Noel qui est la circonstance avec les amis, ou la petite amie, comme je vous l'ai déjà expliqué, mais le Nouvel An en famille.

Préparer le Nouvel An, c'était avoir les dettes remboursées. Plusieurs pièces de Kabuki mettent en scène un fils de famille un peu dépravé qui est aux abois parce qu'arrive la date fatidique

Préparer le Nouvel An, c'est faire le super grand ménage. On voit ces temps-ci toutes les petites boutiques et petits restos faire un grand remue-ménage pour tout déplacer et tout nettoyer à fond.

Préparer le Nouvel An, c'est assurer l'intendance pour ce qu'on appelle "o sechi ryori" la cuisine o sechi, spéciale pour ce moment de l'année. En fait, la plupart de ces choses sont disponibles tout au long de l'année, mais au Nouvel An, il y a une belle concentration sur ce genre de produits. Je n'entre pas dans les détails ici tout de suite. Mais le principe de base, c'est qu'il s'agit de choses qui peuvent se garder plusieurs jours sans problème, qu'on n'aura plus à cuisiner sauf éventuellement pour des babioles et pour la soupe ozôni, et qu'on a assez pour faire face aux visites.

Préparer le Nouvel An, c'est aussi s'organiser pour les "otoshi-dama" les étrennes pour les enfants. On met le ou les billets dans de petites enveloppes spéciales décorées. C'est "tarifé" selon l'âge: 1000, 2000, 5000¥ et plus.


Préparer le Nouvel An, c'est mettre certaines décorations qui ont un  sens rituel, lié au shinto. Le kadomatsu, un de chaque côté de l'entrée des immeubles, en fait partie.
Il est fait avec du bambou et du pin (vigueur et longévité) et de la paille pour maintenir l’ensemble. On en met un de chaque côté de l’entrée de la maison, à l’extérieur, pour appeler les dieux et leur bienveillance. Selon Kawase Yoshiro, ce serait une survivance du yorishiro  de l’époque Nara. Il y a un an, j'ai eu la chance lors de l'une de nos promenades à Kamakura, de trouver quelque chose qui m'intéressait particulièrement: des personnes en train d'en faire.



A suivre...

Publié dans Tokyo

Commenter cet article

jpou 30/12/2006 19:03

J'espere que tous tes préparatifs se passent bien.Je te souhaite une bonne année. :-)au fait, je t'ai mise dans ma blog liste.@++

Shinobipark 30/12/2006 18:43

On en apprend des choses ici. Merci pour toutes ces explications. Biz.

cocole 30/12/2006 13:44

merci pour tout ça, c'est trés interessant!!! je te souhaite un trés bon réveillon!!! et à l'année prochaine! bises

Yves Lafont 30/12/2006 13:40

Bonjour MIMI,Très intéressants ces préparatifs ! en attendant l'année prochaine, je te souhaite une bonne fin d'année 2006 !A bientôtBisousYVES

christophespb 30/12/2006 12:32

Bons preparatifs de reveillon Mimi !