La Fête des Fleurs n'est pas la fête des cerisiers. Alors, qu'est-ce?

Publié le par Mimisan



Voilà. Mon image-titre vous donne la réponse. C'est la célébration de l'anniversaire de Bouddha. Il y a un côté qui pourrait faire penser au Noel des chrétiens. Mais pour la date et le nom, on pense à Pâques. Les deux correspondent au renouveau du printemps.

Une branche de ma belle-famille, celle dont je suis le plus proche, vit dans le carré central de Asakusa. Ce 8 avril, ma fille et moi avons rendez-vous avec ma belle-sœur qui nous emmène au temple, une très courte marche depuis chez elle.

Tiens, un attroupement.


On remarque deux choses: le temple est dans les échafaudages et ce, pour un bout de temps. On fait de grands travaux de rafraichissement 50 ans après sa reconstruction à l'identique (bah oui, il fallait bien réparer les dégats de la guerre) et ensuite on le retrouvera tou relaquer de frais en même temps que consolidé.
On remarque aussi une sorte de toit de fleurs au-dessus de la tête des gens. Que se passe-t-il là?


Des fleurs (artificielles comme on trouve au tout à 100 yens) qui pendouillent, une statuette, les gens avec une petite louche... Ce serait bien si on arrivait à voir un peu mieux; mais c'est que ça se bouscule...


Voilà voilà. C'est ainsi qu'on honore Bouddha ce jour-là: dans chaque temple, est placée une statuette de Bouddha adulte ou enfant au centre d'une sorte de bassine décorative. Il a les pieds dans le "amacha" et on l'en arrose.

Alors, qu'est-ce que le "amacha"?
C'est un thé ou infusion fait avec des feuilles d'hortensia, en principe la variété hortensia de montagne et cuillie avant l'ouverture des premières fleurs, feuilles que l'on froisse et fait sécher. Ce thé a un goût naturellement très sucré. On dit que Bouddha aimait ça; ou que symboliquement, c'est une façon de lui faire savoir la douceur de nos pensées à son égard.

Lorsque nous montons pour aller à l'intérieur du temple, nous constatons qu'il y a là un autre endroit où l'on peut faire plaisir à Bouddha pendant que se déroule, effet du hasard, une prière et ses incatations à l'effet hypnotique.




La statuette
qui est là est celle d'un bambin  et me fait penser, par sa facture, à la renaissance italienne...

 



Voilà. Avec ma couleur locale, c'était ma participation à votre dimanche de Pâques...

Publié dans bouddhisme - zen…

Commenter cet article

Diddu 23/08/2009 21:18

Oups, oui, pardon, c'est une erreur de ma part (mon premier voyage au Japon était au mois d'aout). Je m'y rends en avril prochain.

Diddu 20/08/2009 23:17

Merci pour ces photos et ces explications.Je vais justement passer mon prochain 8 aout au Japon, et je me demandais comment se déroulait cette fête des fleurs pour l'anniversaire de Bouddha.Bonne continuation !

Mimisan 23/08/2009 19:13


Bonjour et bienvenue.
Attention pour les projets e voyage: la Fête es Fleurs n'est pas au mois d'août mais au mois d'avril.


Mam'+Soazic 09/05/2009 18:16

Je te disais donc, que la date est plutôt " baladeuse ".Dans mes bouquins, j'avais cette date, mais c'était peut être la date de cette année là (2003)...Je vais faire des recherches, j'adore ça.Bisous et bonne soirée

Mimisan 11/05/2009 19:12


Oui, c'était peut-être une fête "balladeuse" comme Paques. Et quand le Japon a cessé d'employer le calendrier chinois, ils ont fixé la date.
Bises


Arlette 21/04/2009 22:44

Et nous voilà plus riche en connaissance sur la douceur de Bouddha !

Véro 21/04/2009 20:15

Article très intéressant, surtout pour moi qui aie un petit faible pour Gautama.Véro

Mimisan 25/04/2009 16:23


J'aime cette tradition pleine de douceur.