Infos diverses

D'où venez-vous, amis lecteurs?

( vous cliquez si vous voulez zoomer sur la carte)
Locations of visitors to this page

 


PageRank Actuel

 


 

Quel temps fait-il à Tokyô?

Click for Tokyo Downtown, Japan Forecast

 

Syndication

  • Flux RSS des articles
Dimanche 3 avril 7 03 /04 /Avr 12:07

 

 

Ces temps-ci, je n'ai pas eu la disponibilité de faire les billets personnels prévus. 9a va venir.

 

Sachant qu'il est souhaitable que le plus de personnes  possibles y aient accès et que certaines de mes amies ne reçoivent pas ces bulletins,  je me permets de reproduire ici le dernier bulletin de Thierry Consigny, représentant des Français de l'étranger qui a toujours eu une vie associative très active au sein de la communauté française de Tokyo, du Japon. Le lycée français, les entreprises, les aides au Japonais, le nucléaire, et des liens utiles.

 

 

Dans cette communication du 3 avril 2011 à 16h00 :

- Message de Thierry Consigny

- Informations d'intérêt général : Météo - Niveaux de radioactivité pour la période - Débits de radioactivité en temps réel

 

_/_ /_/_ /_/_ /_/_ /_ /_/_ /_/_ /_ /_/_ /_/_ /_ /_/_ /_/_ /_ /

 

Madame, Monsieur,

 

Environ 900 personnes ont assisté à l'allocution du Président de la République ce jeudi 31 mars à la Résidence de France.

 

Dans son message, le Président a souligné le devoir de la France de protéger tous les Français, au Japon et partout dans le monde. Comme illustration de la solidarité nationale, il a annoncé la reconstruction de l'Alliance française de Sendai, le renforcement de l'Institut français de Tokyo et le soutien à la construction du nouveau lycée de Tokyo.

 

Il rencontrait ensuite le Premier Ministre japonais Naoto Kan afin de proposer une aide technique (experts et équipements) pour les réacteurs de Fukushima.

 

Intégralité du discours - texte et vidéo :

http://www.elysee.fr/president/les-actualites/discours/2011/discours-devant-la-communaute-francaise-au-japon.11014.html

 

Entretien avec Naoto Kan : Point de presse - vidéo :

http://www.elysee.fr/president/mediatheque/videos/2011/mars/point-de-presse-de-mm-nicolas-sarkozy-et-naoto.11013.html?search&xtmc&xcr&offset=0&context=null

 

 

LE MINISTRE DE L'ECOLOGIE A TOKYO ET SENDAI

 

Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, accompagnait le Président de la République Française dans son voyage au Japon. Elle a rencontré les représentants des entreprises françaises lors d'un petit-déjeuner organisé conjointement par la Chambre de Commerce et d'Industrie Française au Japon (CCIFJ) et le Service économique de l'Ambassade, ce vendredi 1er avril à l'ANA Hotel.

Voici un compte-rendu détaillé de cette réunion sur le site de la CCIFJ:

http://www.lalettremensuelle.fr/spip.php?article4118〈=fr

 

Après avoir écouté les témoignages de plusieurs sociétés françaises (Areva, Total, Air Liquide, Danone, Saint Gobain, Eurocopter) relatifs à leur gestion de la crise ainsi qu'à leurs projets et aux défis à relever dans les mois qui viennent, la Ministre a insisté sur le message délivré la veille par le président de la République lors de son discours à la communauté française : « le nucléaire n'est possible qu'avec des normes de sûreté exceptionnelles ». Une réunion des pays du G20 est donc prévue en mai prochain à Paris à l'initiative de la France, afin de considérer les possibilités de fixer et d'imposer au niveau mondial les mêmes normes de sûreté à toutes les installations nucléaires. Elle a également souligné l'offre de coopération de la France au Japon dans cette crise majeure, par la mise à disposition de TEPCO de l'expertise et des moyens techniques du CEA et de la société Areva afin de traiter les eaux contaminées qui doivent être évacuées des bâtiments de plusieurs réacteurs.

 

Le Ministre a ensuite poursuivi ses entretiens avec les autorités japonaises, notamment avec le ministre de l'environnement japonais, entretien pendant lequel elle a évoqué une expertise du CEA sur la phyto-décontamination des sols. Elle a aussi rencontré le Comité de Politique Nucléaire, qui dépend directement du Premier Ministre japonais. Ele a conclu son séjour au Japon par une visite des régions sinistrées le 2 avril.

 

 

SCOLARITE

 

Dans une lettre adressée à tous les personnels du LFJT, Madame Anne-Marie Descôtes, Directrice de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE), a salué leur courage et leur professionnalisme, ainsi que le remarquable travail réalisé par l'Ecole Française du Kansai (EFK) à Kyoto avec les équipes du LFJT pour accueillir en urgence certains élèves venus de Tokyo.

 

Ce mercredi 30 mars, une réunion importante des représentants de la communauté éducative s'est tenue au sujet de la réouverture du Lycée Franco-Japonais prévue le 4 avril. Elle avait pour objet de s'assurer que la rentrée pourra se dérouler dans des conditions permettant d'assurer la pleine sécurité des enfants et des personnels, compte-tenu des incertitudes liées à la situation nucléaire.

 

Voici un compte-rendu détaillé de cette réunion :

http://www.lfjtokyo.org/secondaire/index.php?mact=News%2Ccntnt01%2Cprint%2C0&cntnt01articleid=200&cntnt01showtemplate=false&cntnt01returnid=15

 

Pour ma part, je retiens que, selon le Conseiller culturel, la réouverture du Lycée vise en priorité à assurer la continuité du service public pour les familles restées à Tokyo et celles qui ont fait le choix de rentrer, afin de répondre à l'impératif de scolarisation de leurs enfants. Elle n'est donc en aucun cas une incitation au retour et ne remet pas en cause les conseils de prudence à l'attention de la communauté française.

 

Les associations de parents du lycée (AF-FCPE et APE-FAPEE) ont toutes deux confirmé qu'elles sont favorables à une réouverture du LFJT le 4 avril, tout en précisant que la situation n'en est pas pour autant revenue à la normale à Tokyo.

 

Pendant cette réunion, plusieurs questions ont porté sur la résistance des bâtiments aux séismes, les dégâts éventuels subis et sur les mesures de radioactivité. L'ensemble des locaux de Fujimi et de Ryuhoku ont fait l'objet d'inspections de la part du détachement d'intervention de la Sécurité civile et de l'expert de l'Institut  de Radiologie et de Sûreté Nucléaire (IRSN).

 

Les rapports d'inspection concluent que les deux sites ne présentent aucun risque caractérisé tant sur le plan bâtimentaire que radiologique.

 

Pour en savoir plus :

 

Expertise bâtimentaire et radiologique du lycée franco-japonais de Tokyo Site de Fujimi

http://www.lfjtokyo.org/primaire/uploads/actus/EXPERTISE_LYCEE_FRANCAIS_FUJIMI.pdf

Expertise bâtimentaire et radiologique du lycée franco-japonais de Tokyo Site de Ryuhoku

http://www.lfjtokyo.org/secondaire/uploads/Documents/administration/EXPERTISE-LYCEE-FRANCAIS-RYUHOKU.pdf

 

Quant aux mesures de confinement éventuel, il a été défini des zones de confinement qui pourraient être utilisées en cas de nécessité. Ces zones peuvent accueillir 400 personnes à Fujimi et 350 à Ryuhoku. Elles sont en cours d'aménagement, ainsi que des sas d'accès et seront équipées en matériel, couvertures, réserves d'eau et de vivres pour une durée de 72 heures.

 

Des protocoles précis seront mis en place et distribués aux personnels pour l'entrée en confinement, le confinement, la sortie de confinement, la prise éventuelle de comprimés d'iode ainsi que les mesures de précautions à prendre en cas de pluie. Des messages avertiront les familles et les personnels la veille au soir en cas de précautions particulières à prendre pour le lendemain en fonction de la météo.

 

Pour en savoir plus :

 

Protocole à respecter en cas de pluie

http://www.lfjtokyo.org/secondaire/index.php?mact=News%2Ccntnt01%2Cdetail%2C0&cntnt01articleid=198&cntnt01returnid=194

Protocole de sécurité pour le site de Ryuhoku

http://www.lfjtokyo.org/secondaire/uploads/Documents/administration/protocole_securite_ryuhoku.pdf

 

Le Lycée a décidé d'offrir dès le 4 avril des repas à ses demi-pensionnaires, dans un souci de continuité du service et pour fournir aux enfants une nourriture saine et équilibrée. Des mesures ont été prises pour s'assurer de la parfaite traçabilité des aliments transformés. Tous les produits proviendront des régions sud; il sera fait appel également à des produits importés comme la viande ou le poisson de Nouvelle-Zélande ou d'Australie, pratique qui avait été abandonnée dans le cadre d'Eco-Ecole. Enfin, des produits pour lesquels il est difficile à ce stade de garantir la traçabilité seront bannis des menus comme le lait et les oeufs. Les menus de la semaine de la rentrée sont déjà prêts, la commission cantine se réunira normalement à partir de mai.

 

Cas particulier de l'eau : la consommation de l'eau courante ne présente à ce stade aucun danger pour la santé humaine. Toutefois, par mesure de précaution, on recourrera à l'eau minérale pour la consommation courante ; le lycée est en train de constituer des stocks pour les zones de confinement (en faisant appel notamment aux sociétés françaises ). Afin de ne pas les entamer dans une période où l'approvisionnement en grande quantité est difficile, il sera demandé aux familles de munir leur enfant d'une bouteille d'eau minérale pour la journée.

 

Par ailleurs le lycée est en train de s'équiper d'un filtre à eau qui retient, selon le fabricant, 99 % de l'iode et du Césium 131 (c'est un processus lent qui demande 12 heures). En cas de difficulté, le lycée dispose de deux réserves d'eau (14 m3 et 6 m3) qui pourront être déconnectées du réseau et utilisées pour les besoins de la cuisine par exemple. Une vérification de la fiabilité de ce matériel est en cours auprès des experts.

 

L'eau courante a fait l'objet de deux contrôles par une société japonaise spécialisée (recommandée par Véolia) qui ont conclu à l'absence de tout risque. Il est à noter que les normes japonaises sont encore plus strictes que les normes françaises. De nouveaux contrôles seront effectués en cas de doute.

 

Concernant les personnels du LFJT, 112 personnes sur 130 ont répondu présents pour le 4 avril, et 6 souhaitent rentrer entre le 5 et le 13 avril.  Seules 4 personnes ont exercé leur droit de retrait : Mme Mérabet, directrice du primaire, M. Lazard-Peillon, proviseur-adjoint et deux enseignantes.

 

Le proviseur a demandé à M. Jean-Yves DEPARIS, professeur des écoles d'assurer l'intérim de la coordination au primaire. Dans le secondaire, le Conseiller Principal d'Education (CPE) prend le relais sur certaines tâches de l'emploi bien spécifique de proviseur adjoint. Les professeurs principaux pourront jouer un rôle important, notamment pour les conseils de classes qui sont imminents.

 

Les réunions des diverses instances de l'établissement reprendront dès que possible, avec un calendrier légèrement décalé.

 

A propos du calendrier scolaire, il a été rappelé que les vacances de printemps seront écourtées afin de compenser une semaine de cours perdue sur trois. Répondant aux inquiétudes des familles, le proviseur est confiant dans la capacité de rattrapage. Si des besoins spécifiques sont identifiés par les équipes pédagogiques, des actions de soutien seront mises en place.

 

Les activités périscolaires reprendront également le 4 avril sous réserve de la présence de l'animateur . Par contre, les sorties et voyages qui étaient prévus dans les semaines qui viennent sont annulés.

 

Les familles qui choisiraient de ne pas faire revenir leurs enfants au lycée pour le 3ème trimestre ne se verront facturer ni le troisième trimestre, ni les frais de première inscription au cas où ils reviendraient en septembre prochain.

 

Les familles qui regagneraient le lycée, non pas le 4 avril, mais quelques semaines plus tard, se verront facturer les frais de scolarité de leurs enfants au prorata de leur présence pour le mois d'avril.

 

Par contre, il ne sera pas procédé à un remboursement des frais de scolarité sur le deuxième trimestre pour les jours de classe non compensés après le séisme, le lycée ayant bien entendu assumé toutes les charges, notamment salariales, pour cette période .

 

Les frais de cantine seront facturés pour le troisième trimestre. Les enfants qui choisiraient de changer de régime et de passer au bento peuvent le faire. Les familles dont les enfants étaient inscrits à la cantine au deuxième trimestre pourront bénéficier d'une déduction sur le troisième trimestre des repas non consommés en raison de la fermeture du lycée (remise d'ordre).

 

Se pose la question du paiement des frais de scolarité à régler dans les écoles d'accueil de la zone et à l'EFK. Il semblerait qu'il y ait des interprétations diverses de l'idée du "mois de gratuité". Il appartient à chaque établissement concerné de définir avec les familles les conditions de cet accueil. Le Service culturel travaillera avec l'AEFE afin de trouver la meilleure solution pour chacun des enfants inscrits à l'EFK.

 

 

SOLIDARITE EMPLOI

 

Je souhaite lancer une bourse aux emplois dans le cadre de la Commission consulaire de Tokyo pour l'emploi et la formation professionnelle (CCPAS), avec la collaboration de la Chambre de commerce et d'industrie française au Japon (CCIFJ), afin de soutenir la recherche d'emploi des Français et Japonais les plus touchés par les conséquences de la crise actuelle.

 

Vous m'avez alerté sur des situations diverses : ruptures de contrat pour baisse d'activité, refus de votre employeur de vous autoriser à prendre des congés pour un éloignement de Tokyo et démission forcée ou rupture de contrat, etc. Je vous invite à vous signaler à la CCIFJ à l'adresse suivante: emploi@ccifj.or.jp afin que nous puissions évaluer en toute confidentialité les besoins actuels et chercher tous ensemble des solutions.

 

Certaines entreprises françaises et japonaises ne seront pas en mesure de reprendre une activité à 100% sans devoir puiser dans un vivier local de talents. Mon action vise donc à favoriser en priorité une meilleure juxtaposition de l'offre et de la demande.

 

Des spécialistes en bilan de compétences et en coaching, de même que des psychologues d'entreprise, sont prêts à offrir un premier conseil gracieux pour vous aider à passer au travers des situations les plus difficiles. Contactez-moi pour obtenir leurs coordonnées.

 

 

SOLIDARITE SUR LE TERRAIN - « La caravane des Français », mise en place par l'UFE Japon

 

En tant qu'association française présente au Japon depuis 6 ans, l'UFE Japon a souhaité s'associer pleinement à l'élan de soutien de la France aux habitants de la région de Sendai. Cette action se déploie en deux temps :

 

Dans un premier temps, depuis ce week-end, l'UFE intervient avec ses propres fonds en préparant et en apportant des repas chauds sur place, en association avec l'Amicale des cuisiniers et pâtissiers français du Japon (ACPFJ) et avec l'AFJ. C'est un projet d'aide direct à la population (environ 9,000 personnes) qui a été déplacée de la zone des 20 km autour de la centrale de Fukushima vers la ville de Koriyama, à 230 km de Tokyo, et située à 60 km à vol d'oiseau de la centrale.

 

A partir du dimanche 3 avril et pendant une semaine, un chef français différent chaque jour préparera un plat cuisiné chaud ainsi qu'un dessert (entre 250 et 1000 repas par jour) et les distribuera directement aux personnes se trouvant dans des abris temporaires avec l'aide de bénévoles français. 7 allers-retours en mini bus sont prévus quotidiennement, ce qui permettra de regagner Tokyo tous les soirs. L'UFE souhaite ainsi apporter son aide à la population déplacée qui n'a toujours pas de logement et qui vit dans des conditions tres difficiles.

 

Dans un second temps, l'UFE collectera des fonds au Japon et dans le reste du monde afin d'aider à l'effort de reconstruction (réalisation d'un projet précis non encore identifié) et/ou alimenter une ONG locale active. L'UFE reviendra plus tard vers vous à ce sujet, mais pour votre information, elle a déjà contacté le siège de l'UFE à Paris pour initier une collecte de fonds au travers des 160 représentations UFE dans le monde.

 

L'UFE Japon peut être contactée au travers de son président, Patrick Hochster, à: hochster@pecsrealty.com

 

 

RISQUE NUCLEAIRE

 

Un message à la communauté française, réalisé par l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), davantage centré sur les recommandations quant à la conduite à tenir pour ceux de nos compatriotes qui ont fait le choix de rester au Japon, a remplacé le point de situation tel qu'il était mis en ligne jusqu'à présent. Le message du 28 mars est le dernier disponible. L'IRSN indique que, compte-tenu de la stabilisation actuelle de la situation à la centrale nucléaire de Fukushima-1, la fréquence des points d'information de l'IRSN est désormais fonction des évolutions importantes sur l'état des installations.

 

Par contre, un exposé sur l'état détaillé des centrales est en ligne sur le site de l'IRSN selon une fréquence quasi quotidienne. Le dernier point de situation date du 1 avril:

 

Situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi au Japon - Point de situation du 1er avril à 18h :

http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Pages/20110401_seisme-japon-point-situation-1-avril.aspx

 

Aujourd'hui, c'est la présence d'eau contaminée qui s'écoule d'une brèche de 20 cm dans un mur en béton du bâtiment du réacteur numéro 2, qui concentre l'attention des experts de sûreté nucléaire.

 

Selon l'IRSN : "Dans l'état actuel de la situation, il paraît raisonnable de considérer qu'il ne devrait pas y avoir de rejet conduisant à des conséquences plus importantes que celles observées jusqu'à présent au-delà de 30 km."

 

Beaucoup d'entre vous m'ont signalé que le site de l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA - informations disponibles en anglais), était également très utile pour ses points de situation et son suivi des taux de radioactivité extrêmement détaillés :

 

Fukushima Nuclear Accident Update Log - Updates of 2 April 2011

http://www.iaea.org/newscenter/news/tsunamiupdate01.html

 

Un récapitulatif permet également de visualiser en quelques secondes le progrès des interventions sur site avec trois couleurs :

Severe condition, en rouge | Concern, en jaune | No immediate concern, en vert

 

Summary of Reactor Status, 2 April 2011, 12.00 UTC

http://www.slideshare.net/iaea/summary-ofreactorstatus02april20111200utc

 

Bien à vous,

 

Thierry Consigny

 

 

_/_/_/ Informations d'intérêt général _/_/_/

 

 

1. Bulletin météo en anglais pour les 3 prochains jours

http://www.timeanddate.com/weather/japan/tokyo

 

2. Niveaux de radioactivité pour la période allant du 12 mars à aujourd'hui

 

Par le Ministère de l'Education, de la Culture, des Sports et de la Science et de la Technologie du Japon: représentation graphique, par préfecture, pour la période du 12 mars à ce jour

http://www.mext.go.jp/english/ (anglais)    |    http://www.mext.go.jp/ (japonais)

 

3. Débits de radioactivité en temps réel

 

Aujourd'hui 3 avril à 16h00 - Kanagawa 103 nGy/hb | Ibaraki 484 nGy/hb (mesures maximales dans ces deux préfectures)..

Précédent bulletin : Kanagawa 132 nGy/hb | Ibaraki 686 nGy/hb.

http://www.bousai.ne.jp/eng/

Ecrire un commentaire - Voir les 25 commentaires
Communauté : Japon
Retour à l'accueil

Petites infos:




J'espère que vous passerez ici un moment agréable

Image Hosted by ImageShack.us

Mimisan cherche son cadrage, on est sérieuse!  (rire)

Pour me trouver dans Facebook: CLIC.
-------------------
Un site qui vous intéressera peut-être:
tabitabiya.com

Recommander

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés