Souvenirs: typhons en mer et autres aventures sur le Coral Princess 2

Publié le par Mimisan


Image Hosted by ImageShack.us

Voici donc la suite de ce voyage en mer assez mouvementé. La première partie se trouve à la page précédente (CLIC pour la voir dans une autre fenêtre). Hier nous étions à Taiwan avec nos projets un peu changés en raison des routes coupées par conséquence du passage du typhon, celui que nous avions eu en mer.

UNE CURIEUSE FAMILLE A BORD, MAIS PAS POUR TOUJOURS.
Lorsque nous sommes revenus à bord, nous avons constaté quelques dégats  dans le petit hall d'entrée où se trouve aussi le comptoir du commissaire de bord. Et on nous a expliqué ce qui s'était passé.
Parmi les passagers, il y avait la femme d'un sénateur américain et ses  4 ou 5 enfants ados. Apparemment un train de vie confortable et des anecdotes inattendues. Par exemple ils avaient reçu chez eux l'équipe de la comédie musicale <<Jesus-Christ superstar>>  et cela avait été une réception très débridée et dunudée autour de la piscine.  En tout cas, il y avait des problèmes familiaux, des problèmes avec le fils entre autre, et madame avait jugé que ce serait salutaire de faire une très longue croisière  (sans le mari) pour aider à remettre un peu tout cela en place.

Il faut aussi savoir qu'à cette époque il y avait encore à Taiwan un régime dictatorial à la discipline toute martiale. Par exemple le port des cheveux un tant soit peu long était interdit aux garçons, aux hommes. Interdiction de fumer fort stricte pour les mineurs, etc. Et vous devinez comment étaient les cheveux de notre fils de sénateur, quelles habitudes il avait. Ce jeune garçon a eu des difficultés, a refusé de se faire couper les cheveux pour descendre à l'escale,est entré dans une colère noire, a commencé à tabasser le commissaire qui avait un œil au beurre noir, et à casser les lieux.
Vous vous doutez bien que cette famille un peu encombrante a du quitter le bord avec armes et bagages, le fils étant au frais dans les geôles taïwanaises...

DES SURPRISES D'ITINÉRAIRE
Une autre surprise différente: quand après Hong-Kong le navire est repassé à Taiwan pour une courte escale cargo et qu'on s'attendait à continuer sur le Japon, il a appris qu'il devait retourner à Hong-Kong pour y prendre une importante cargaison pas encore prévue lors du premier passage. L'ennui, c'est qu'on n'avait plus d'argent de poche... Mais on a trouvé une solution, heureusement.

ENCORE UN TYPHON

Au Japon, une escale à Kobe était prévue pour les cargaisons à décharger et à prendre. Mais voilà, saison des typhons, en voilà encore un sur notre chemin! A Kobé même,  nous étions dans l'œil du typhon. Vous savez, au centre du tourbillon, un endroit vide de vent et de nuages. Le très grand calme au milieu de la très grande tempête. Avec un ciel magnifiquement bleu. Mais en même temps, on sent quelque chose de différent. Surtout que les navires ne doivent pas rester à quai en cas de passage de typhon: les vagues pourraient les écraser contre le quai d'appontement. Or, n'oublions pas que Kobe est un des plus grands ports du monde. On voyait tous les navires les uns après les autres lever l'ancre,être guidés par un bateau pilote pour aller s'ancrer dans la baie au lieu assigné. Pendant ce temps, c'était la grande activité fébrile autour de notre bateau pour le déchargement et chargement de marchandises.
Et que ce soit fini à temps pour la sécurité!!!

ON L'A ÉCHAPPÉE BELLE
Quand nous avons appareillé non pas pour continuer sur Yokohama mais pour rester ancré dans la baie, il était temps, le typhon avait avancé et l'œil n'était plus sur nous. Après le dîner surtout, on sentait bien la mer très agitée. Un moment, mon mari a voulu aller sur le pont avec son appareil photo (les coursives extérieures étaient bâchées, mais quand même!) on l'a rattrapé par le col juste à temps avant qu'il ne franchisse la porte qu'il était en train d'essayer d'ouvrir.
Nous étions à bavarder de façon très intéressante avec le radio de bord  lorsque nous avons entendu de drôles de bruit, des bip bip dans les haut-parleurs,
senti des secousses, Le radio nous a précipitemment quitté en faisant une drôle de tête.

Ce qui s'était passé? A nous deux, il l'a très discrètement raconté lorsqu'il est revenu. Un navire avait eu l'ancre arrachée (bah oui, la mer par temps de  typhon, ça secoue quelque peu) et avait fait une grand faute de navigation:  il avait coupé les moteurs, stoppé les machines, ce qui d'ailleurs avait peut-être contribué à avoir l'ancre arrachée. Résultat, il partait à la dérive sans pouvoir gouverner, il faut du temps pour relancer les machines et que le navire redevienne manœuvrable.
Et il s'en était fallu d'un cheveu qu'il éperonne notre navire. La grande secousse que nous avions sentie, c'était un mouvement fait pour éviter de recevoir l'autre bateau de plein fouet...

La peur rétrospective, j'ai su ce que c'était!

Mais le lendemain matin, quelle pureté et beauté de l'air, du ciel! Mais jusqu'à Yokohama, où nous avons quittéle navire après 43 jours animés, nous avions une houle de fond un peu fatigante parce qu'en roulis, et c'est le roulis surtout qui fatigue les estomacs, même endurcis...

Je rassure tout le monde sur un point: je n'étais pas vraiment sujette au mal de mer.

J'ai eu plaisir à raconter cela, j'espère que vous en aurez eu aussi à le lire.                
vague-bleue.gif
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

danae 07/03/2010 16:11


J'ai eu plaisir à lire ce récit mouvementé pour mon dimanche.Dommage que vous n'ayez pu traverser les montagnes de Taiwan, Hualien, c'était très joli.
Amicalement


catcent 28/02/2010 11:55


Merci de ce partage, ça doit être une expérience qu'on ne veut pas vivre deux fois.   Bon dimanche mimisan bye


Carambaole 27/02/2010 16:39


j'ai pris plaisir à naviguer avec toi $


Chris 26/02/2010 06:11


Cela m'a rappelé quelques souvenirs de tempête en mer et de cyclones dévastateurs !


Mimisan 26/02/2010 17:29


Sans mal de mer, j'espère. :D


françoise 26/02/2010 05:45


Oui, j'ai eu beaucoup de plaisir à lire ta croisière mouvementée, j'ai commencé sur le billet d'avant et çà m'a captivée ! Quels beaux souvenirs
bises
françoise