Séisme historique au Japon: des nouvelles du front...

Publié le par Mimisan

Je voudrais pouvoir prendre le temps de mettre une réponse individuelle à tout le monde parce que chacun de vous qui vous êtes si gentiment manifestés le mérite. Mais je me sens un peu débordée.  

 

Oui, ce que le Japon est encore entrain de vivre est le plus grand séisme de l'histoire de ce pays, semble-t-il. La toute première secousse, qui a duré en fait  5 minutes alors qu'habituellement ça se compte en secondes, est finalement de magnitude 9., le niveau le plus élevé qui existe et qui se produit quand même rarement. Il y a eu ensuite d'innombrables séismes allant de 9 (d'abord annoncé 8 fort) à 4 et ne partant pas toujours du même endroit.

 

C'est la plaque du Pacifique qui est en cause.

 

seismeM9-les-plaques.jpg

 

La partie nord de cette vignette met en évidence la zone concernée.

 

Ce qui a distingué ce séisme, aussi, c'est sa longueur exceptionnelle. D'habitude c'est en termes de secondes, 10, 20... Là, 5 minutes.... J'ai eu le temps de faire ce qu'il faut! Du moins, aller ouvrir la porte-fenêtre qui donne sur le balcon où se trouve la trappe d'issue de secours, puis ouvrir la porte qui donne sur le couloir de l'immeuble.

Et la tenir ouverte en restant sous le chambranle du seuil, l'endroit le plus solide. Et me retrouvant avec 2 autres dames qui étaient chez elles aussi à ce moment là, 15h. Un bon 5,6 à Tokyo, c'est fort. ET ça fait du bruit. Et ça fait un drôle d'effet de voir et sentir le mur bouger à ce point. Et quand on croyait que ça commençait à diminuer mais que ça repart de plus bel... Quand ça semble s'être enfin un peu calmé, c'est là qu'on a le stemps de sentir les jambes de coton...

 

Et puis on constate les dégâts... Des portes de meubles qui se sont ouvertes toute seules, pas mal de livres tombés surtout s'ils étaient sur une étagère non fermée. des petits haut-parleur, des tasses qui se sont cassées par la même occasion, la plaque de marbre du dessus du secrétaire empire qui a eu envie de voir à quoi ça ressemblait d'être par terre. Une imprimante qui visiblement avait eu un peu le tentation de faire la même expérience, etc. Embêtant, mais finalement rien de grave.


L'ennui, c'est qu'ensuite la terre s'est obstinée à trembler fortement.

 

seismeM9-epicentres-jpg.jpg

 

Cette carte montre l'épicentre, l'heure, l'intensité des 5 premiers grands séismes. Le premier  a été réévalué à 9, le degré maximal. Il y en a eu bien d'autres.

 

Les journalistes de la télé de Sendai étaient obligés de se présenter ainsi:

 

seismeM9-casque.jpg

 

150 séismes en 3 jours. Si si. Un toutes les 10 ou 15 minutes. Et ça continue. A un rythme nettement moins intense, mais ça continue. Même pendant que je vous écris.

 

Avec ces séismes en mer, viennent les raz de marée. "Les" parce qu'ils se succédaient sur un même lieu. Et même aujourd'hui lundi il y en a encore eu un de 3 mètres sur Sendai. Et c'est avec cela que nous avons eu les images apocalyptiques montrées en boucle à la télévision. Les images après le retrait des eaux sont impressionnantes, et surtout désolantes, aussi. Ils ont été de 60 cm à 20 mètres de hauteur (dernière précision entendue ce mardi matin 5h am)


 

seismeM9-razdemaree1.jpg

 

Les maisons voguent bien que pas prévues pour ça...

La carte a droite de l'image: les traits rouges, oange, jaune, montrent les côtes où sont attendus les raz-de-marée et leur type d'intensité prévu.

 

 

seismeM9-razdemaree-2.jpg

 

Quand tout part à vau l'eau...


 

seismeM9-razdemaree-4.jpg

 

Comme fétu de paille, au port de Hatsunohe, où je suis passée au mois de septembre pour aller à Hokkaido. Il ne reste presque rien de cette ville...

 

Des bourgades de 27.000 habitants décimées...

Des provinces entières complètement détruites...

Dans un estuaire très étroit qui s'enfonce dans la montagne, comme il y en a tant au Japon, l'eau s'est engouffrée sur 5 kilomètres, avalant tout sur son passage.

Un hôpital qui a assez bien tenu le coup qui se trouve complètement isolé au milieu des eaux et des décombres.  Un gros SOS blanc sur le toit en terrasse.

Une école qui sert de refuge, comme toutes les écoles, pour en sortir on a établi une sorte de pont, de passage au-dessus de l'eau avec les tables d'écoliers mises bout à bout en une double rangée et on voit une mamy essayer de franchir cela, aidée d'un secouriste...


Les morts? on ne sait plus trop ou pas encore combien au-dessus de 10.000. (je suis entrain d'entendre: tel bourg, sur 10.000 habitants, 5.000 dont on sait qu'ils sont dans les refuges les 5.000 autres, gros point d'interrogation... un exemple parmi d'autres...)

Les sans-logis, sans-abris? Par centaines de milliers.

Tout manque, y compris trop souvent les êtres chers.

Les miraculés qui ont été emportés dans les eaux et ont pu extraordinairement en sortir, mais avec quels traumatismes...

L'extrême dignité des Japonais dans ces situations dramatiques. Leur courage pour de suite agir à déblayer (nous, rien qu'à le voir on a la tête qui tourne et on se demande comment on pourrait y arriver), à trouver moyen de préparer à manger pour la communauté, à clouer poutres et planches pour faire un bain abrité pour cette même communauté...

Une scène touchante avec des chiens: dans les décombres, un chien debout mais plein de boue et tremblant qui semble vouloir éviter que les autres s'approchent, sans être menaçant non plus; il semble protéger quelque chose: c'est un autre chien couché épuisé, que par moments il caresse...


Les gens si dignes et courageux dans le dénuement absolument total...

 

Il y a aussi le dénuement des rayons d'alimentation des magasins.

 

seismeM9-rayons-vides.jpg

 

Les gens font des provisions pour tenir  un siège et problèmes de livraisons. Et sij e veux encore manger du pain, il va falloir que je me remette à en faire...

 

A Tokyo, c'est le plus fort que jaie connu depuis 41 ans que j'y vis. Mais ma belle soeur de 79 ans m'a dit la même chose. Elle, son frigidaire d'environ 1m30 est carrément tombé.

Toutefois, ce séisme à Tokyo n'avait pas non plus l'intensité de celui de 1923.

Cette fois à Tokyo seulement 7 morts et une soixantaine de blessés. Vous pensez sans doute que c'est déjà trop et je suis bien d'accord avec vous

(zut! un vertical qui sur le coup m'a un peu inquiétée on se demande toujours comment ça va continuer ou pas quand ça commence, mais court. La télé donne les infos: il était justement là sur Tokyo sa région, mais heureusement force 3 seulement, ça, ce n'est rien)

mais comparé au reste, ce n'est rien.

 

Reste un problème, celui de la centrale nucléaire de Fukushima.

On a beaucoup de mal à refroidir le réacteur, ce qui peut entraîner des risques de fusion. Ce lundi 14, il y a des coupures complètes de courant avec toute la partie du Japon deservie par Tepco découpée en 5 zones et les coupures faites dans chaque zone par tranches de 3 heures mais en fait ils ont prolongé chacune des tranches ;il y avait donc toujours une période au début et à la fin où l'arrêt sur 2 zones se chevauchaient. Ça çe n'était pas prévu, pas annoncé.

Répercussion aussi sur les moyens de transport réduits, la possibilité d'utiliser les distributeurs de billets, la radio,la télé (si utiles pour ces informations vitales) internet (qu'est-ce qu'on ferait sans internet!), les feux rouges etc etc. Ça va être comme ça jusqu'au 18 inclus.

Bref, on vit sur le pied de guerre.


Il parait que les secouristes français qui arrivent ce mardi soir nous apportent aussi les rations d'iode pour le "cazou". Ils devraient être distribués par l'intermédiaire des îlotiers, et j'en susi un. Mon coéquipier a téléphoné à la cellule d'urgence pour avoir des précisions mais tout est encore très nébuleux. 

Ce qui est génial de ces pillules, c'est qu'il parait que pour une vraie efficacité, c'est à avaler 6 heures avant le petit nuage. Et ça, ça me fait rire tellemement ça me parait irréaaliste dans notre situation et d'une manière générale. La centrale en question est à environ 230km de Tokyo, on doit se dire que ça laissera le temps aux gens de voir venir. Je rigole!! (non! je n'ai pas dit "je ris jaune" lol)

 

Le chef du gouvernement s'est exprimé avant-hier.. Pour une fois, je félicite une intervention d'un chef de gouvernement japonais. Le fait est assez rare pour que je le souligne. Pas de langue de bois. De la sobriété, malgré un moment d'émotion qu'il avait un peu de mal à surmonter. Un appel au courage du peuple japonais pour surmonter cette plus grande épreuve depuis la guerre. Tout en étant sobre dans le ton (on n'est pas en Corée du Nord) un appel churchillien.

 

Mais j'ai de la chance, j'habite dans le centre de Tokyo qui ne subit pas la coupure de courant parce que ce sont les centres vitaux de la ville, voire du pays. Toutefois un effort est demandé à tous. Ce lundi soir, la fameuse place de Shibuya était toute sombre; ici et là, des magasins ou centres commerciaux  inhabituellement fermés, ou à la consommation d'électricité plus raisonnable.

mais je suis quasiment choquée, ainsi que divers amis ou connaissances,  par un passage d'un des mails d'informations de l'ambassade: où on incite vivement les gens qui n'ont pas strictement besoin de rester à Tokyo, on leur demande quasiment de quitter la ville. Ce que des familles d'expatriés ont déjà fait, partant qui en France, qui à Singapour qui à Hong-Kong... Ces messages de l'ambassade sont plutôt fait pour créer la panique qu'à inciter au sang-froid. Un peu désolant. Et pas du tout réalisable par tout le monde... info d'autant plus mal reçue par ceux qui ne peuvent pas.

 

Personnellement, j'irai un peu chez une bonne amie à Nagoya, ne serait-ce que pour me détendre, mais ne sait pas encore quel jour je pourrai partir. Ceci dit pour répondre à vos nombreuses questions et incitations.

 

Liens en rapport avec ce billet (les liens s'ouvrent dans une nouvelle page):

 

ce que sont l'îlotage et les îlotiers :

grande simulation de séisme à Tokyo:

être prévenus des séismes: ceux qui sont au Japon et qui ont eu la télé en marche asez souvent ces derniers temps: vous avez pu entendre des petites sonneries et le journaliste dire Ah! attention un tremblement de terre arrive sur tlele région, prenez vos précautions, c'est ce genre de dispositif qui est annoncé et expliqué dans cet article.

comment reconnaître l'arrivée d'un tsunami, les précautions à prendre.

témoignage sur Kobe et de bons conseils..

.le sac d'urgence:(je crois qu'il y aura une petite mise à jour à faire dans ce billet mais il est déjà bien utile et concret)

compte-rendu d'une réunion d'information.c'était assez fourni.

compte-rendu d'une réunion pour les informations concernant les centrales nucléaires.

En cas de séisme, des objets etdes gestes utiles:

 

Liste non exhaustive, vous pouvez aussi explorer cette catégorie en cliquant sur son lien soit dans la grille en en-tête du blog, soit dans la liste de la colonne de droite.

 

 

Commenter cet article

Joëlle 03/04/2011 20:07



Même si je n'ai pas mis de petit mot avant j'ai pensé à toi, je suis chaque jour l'évolution et je crois que le monde entier est choqué ! j'ai vécu des tremblements
de terre à Djibouti où mon immeuble vacillait et aux Antilles surtout en 2007 où il a duré 1 mn qui m'a semblée très longue et qui a fait pas mal de dégâts car rien n'est construit
anti-sismique là-bas, alors j'imagine ce que les japonais vivent. On se sent impuissants face à ces évènements. Bise et à bientôt.



Jackline :0059: 22/03/2011 14:28



Bonjour Marie-France...je viens juste de rentrer d'Inde, et pendant notre circuit au Rajasthan, dans l'un des rares hotels où nous avions TV5 Asie, nous avons vu presque en direct les images du
Tsunami, du tremblement de terre (des) et c'était tellement choquant et inattendu que nous étions tous tremblants mon mari et moi..Ma fille se trouvait au Mexique à ce moment là, mais du bon
côté, pas du côté où ils ont ressenti les effets...J'ai énormément pensé à toi, en espérant que tu ne sois ni blessée ni pire..Il y a aussi l'autre blogueuse, Flo de Sendaï, dont la soeur nous a
fait un message copié/collé sur nos blogs pour nous dire qu'elle n'avait pas de nouvelles, mais qu'elle était vivante...Quelle tragédie, c'est terrible...je suis rentrée samedi, et depuis
j'écoute et regarde les infos tous les jours en pensant à toi..prends bien soin de toi, et bises Jackline



Louis CHATEL alias Gros Louis 20/03/2011 11:58



Non seulement nous avons des japonais ici, mais j'ai aussi des collègues chez Nissan... ça donne une toute autre dimension aux évènements tragiques.


De tout coeur avec toi, bon courage pour la suite.



Yvon 20/03/2011 09:46



merci de nous donner de tes nouvelles en ces circonstances si tragiques;


nous sommes de tout coeur avec nos amis japonais si courageux


bises



Marine D 19/03/2011 15:34



Ici nous avons beaucoup d'infos, j'ai même entendu Flo de Sandaï deux fois sur Europe 1


Nous pensons beaucoup à vous tous


Je vous embrasses


Marine