Kabuki: différents types de pièces

Publié le par mimisan

Bonjour

Ces jours-ci, je n'ai pas assez de temps et suis trop fatiguée le soir pour passer régulièrement voir les divers blogues amis comme j'aimerais le faire. J'espère que vous ne m'en voudrez pas trop.

_______________________

Retournons un peu au kabuki, en espérant qu'articles et photos ne subiront pas trop de désagréments...

Aujourd'hui, je vous donne une petite idée des différents types de pièces qui sont données au kabuki

SHINJUMONO:
Histoires de suicides; ce genre est très lié au “wagoto” (le beau jeune homme amoureux). On en trouve des exemples dans les pièces de  CHIKAMATSU MONZAEMON.

SEWAMONO:
Pièces mettant en scène les mœurs des citoyens de Osaka ou de Kyôto (ce sont les sewamono plus tardivement composés pour le Kabuki qui mettront en scène la vie de Edo) les événements et  faits divers au quotidien. On y trouve les Wagoto, etc. Rôle prédominant de Chikamatsu Monzaemon.

JIDAIMONO:
 A l’opposé des sewamono, met en scène les guerriers, les militaires, des personnes de réputation historique ou littéraire. Ces pièces peuvent être une des bonnes occasions de voir des scènes de “tachimawari” (duels, batailles, etc.)

KIZEWAMONO:
Ce sont des sewamono qui mettent en scène la vie de la classe la plus basse de la société de Edo. Style décadent généralement très marqué: chantages, meurtres, vol, prostitution, fantômes, etc y abondent. Dans la deuxième période de Edo, celle des réformes Tento, il y aura une réaction vive des autorités contre les théâtres et les acteurs; les pièces seront censurées.



Bonnes lectures, bonne journée

Publié dans traditions

Commenter cet article

Véro 28/01/2007 16:26

Pas de soucis Mimi. Surtout repose toi. Tiens tu ne le sais peut-être pas, mais plus-au-sud est une amie.
Véro

mimisan 29/01/2007 13:33

ça tombe bien, j'apprécie ce qu'elle fait :D

cocole 28/01/2007 12:45

trés interessant! et la photo est trés bonnes!!bon dimanche!

mimisan 28/01/2007 16:27

Merci :D

Aixue 28/01/2007 12:36

Coucou... après la pause internet obligatoire à cause du trembelement de terre, j'arrive enfin à te souhaiter une très bonne année 2007 cochonesque, et je vais de ce pas ratrapper mon retard dans tes billets !Bises

mimisan 28/01/2007 16:26

Comme ça, tu t'es peut-être moins rendue compte des divers désagréments OB ces temps-ci...bon retour sur le ouèbe :D

Fancri 28/01/2007 12:29

Coucou rapide...bon dimanche.

mimisan 28/01/2007 16:25

Même rapide le coucou est apprécié :D

BOULLET Christine 28/01/2007 11:51

Bonjour mimi,
je ne connaissais pas cet auteur CHIKAMATSU MONZAEMOM quand tu dis qu'un jeune homme tombe amoureux d'une prostitué c'est un gheisa ou une prostitué....car je sais que les gheisa ne sont  pas des prostitués car il ya pas mal de confusion en occident à ce sujet...j'aime beaucoup tes articles sur le kabuki on entend pas souvent parler de ce théatre...j'apprend beaucoup et j'ai hâte d'en voir c'est pour cela aussi que je lis des livres pour connaitre mieux l'histoires du japon !!!! j'adore sheakspare donc je ne serais pas déçu par chikamatsu monzaemon....
bonne journée
christine boullet

mimisan 28/01/2007 16:24

Pour les geishas, il ya diverses catégories. Elles sont forlmées pour être des dames de compagnie de luxe. Elles ont souvent été "achetées" à la maison qui les gardait pour être épousées par des hommes ayant des situations en vue: elles étaient formées pour savoir se comporter dans une réception, pour savoir recevoir les gens.  Il n'était pas exclu qu'une geisha "couche" mais sous haute surveillance de la matronne. Si tu ne l'as pas déjà lu, je te conseille le livre "la Geisha"Et puis il y avait des "pseudo-geishas", prostituées d'un standing légèrement qu ela protistués classique.Autrefois tout ce beau monde était dans les quartiers réservés, dont le célèbre Fujiwara sur les bords de la Sumida, du côté de Asakusa.