Les clins d'œil répétés du destin.

Publié le par mimisan

BONJOUR, BONSOIR...

J'ai dernièrement raconté j'ai raconté comment s'était formé en moi l'intérêt pour le Japon ainsi que pourquoi j'étais venue dans ce pays (sans véritablement penser y passer ma vie entière) et comment j'avais  été amenée à faire la connaissance de celui qui est devenu mon mari.

Aujourd'hui, j'aimerais vous raconter comment le destin semblait s'acharner à faire des clins d'œil jusqu'à ce que je rencontre effectivement mon mari. J'ai toujours trouvé ce faisceau de coïncidences très amusant. Mais au moment où je l'ai rencontré, je ne savais pas que c'était la personne des anecdotes en question.

Je suivais
les cours du Professeur Etiemble (vous savez, celui qui a créé le mot "franglais") qui cette année-là avait choisi de parler des problèmes de la traduction. Je rappelle que ces cours se faisaient en amphi devant un public nombreux; on pouvait donc passer une année universitaire entière sans connaître tout le monde, c'est même le contraire qui aurait été étonnant.
Je me souviens avoir un jour vu un  monsieur étranger passer au dernier moment devant Etiemble pour aller s'asseoir dans les premiers rangs, et être accueilli très amicalement par le professeur.
Une autre fois, Etiemble parle de poésie et surtout d'écriture chinoise et japonaise et prend à témoin une des personnes de l'assistance sur le ton de "n'est-ce pas mon ami Untel ici présent".
A part ça, je n'avais pas vraiment vu et remarqué la personne en question.
Depuis, je me suis bien rattrappée!!!

Quand j'étais étudiante, je faisais un travail saisonnier: guide accompagnateur de voyages en autocar ou même en croisière, d'ailleurs. Dans l'un de ces circuits en Italie, j'avais fait la connaissance d'une des bibliothécaires de la Sorbonne. C'était bien agréable: quand j'avais un coup de pompe de lire et prendre des notes, j'allais tailler une bavette avec elle quand c'était possible. Elle me parlait entre autre des cours de langue médiévale qu'elle suivait. Un jour, elle m'avait raconté que dans ce cours, il y avait deux Japonais, aussi surprenant que celà puisse paraître. L'un des deux avait assez rapidement laissé tombé, mais l'autre avait persévéré et, ma foi, se tenait à un niveau honorable. Elle m'en parlait parce qu'elle trouvait celà très étonnant voire même admirable.

Et c'est bien après que j'ai connu mon mari, et encore après que j'ai su qu'il avait suivi ces cours en  question et que j'ai pu comprendre que le petit Japonais étonnant, c'était lui
!

Il fallait donc bien qu'on se croise pour de bon un jour ou l'autre…

à suivre…




Commenter cet article

mouna 14/01/2010 13:18


bonjour

je viens de decouvrir votre blog que je commence a lire (j ai du retard a attraper)
je suis en train de lire vos anecdotes au sujet de votre rencontre avec votre mari c'est super
j adore le japon depuis mon adolescence mai n ai jamais eu le courage de voyager et en plus maintenant j' ai peur de l'avion !!!!
bon je continue ma lecture
a bientot
mouna


Mimisan 15/01/2010 17:35


Bienvenue à bord.
Vu que le blog arrive à la fin de sa 4e année, beaucoup d'articles sont à votre disposition
PS: le lien n'aboutit pas, il est peut-être écrit avec une erreur dans l'adresse?


lydie 21/01/2009 19:57

vous m amusez a dire que le destin s est acharnenon je dirai que votre voie se tracaitet en lisant votre recit l idee ne ma meme pas effleure de vous marier avec un japonais pour aller au japonnon je souris et je savoure cette voie qui se montrait et que vous avez compris et ose faire le pas  qui l aurait fait??? pas toute

shama 13/11/2008 17:22

Tu as eu Etiemble, à la Sorbonne,Moi j'ai eu Moignet en linguistique et quelques autres ;=)))Bonne soirée (enfin, ici, c'est le soir)

rebecca 27/06/2008 17:53

Bonjour;C'est justement ce qui me manque plus ce précieux temps!Je vous promets de revenir avec une explication sur ce long metrage sur la fondation " Musique et Vie" du Brésil en trad: française.Bonne week-endrebecca

Mimisan 28/06/2008 02:58


Merci, et bravo encore pour ces généreuses initiatives


Mam' Soazic 21/04/2008 06:43

Et alors ! Et alors !Vivement la suite....