Asakusa: Sanja Matsuri en nocturne

Publié le par mimisan


夜の三社祭

Que la fête continue!


Image Hosted by ImageShack.us

Les lanternes sont tellement plus belles le soir; même si elles représentent aussi une publicité. Ce qui est inscrit, c'est le nom de la société ou du magasin du quartier qui a fait un don à la paroisse à l'occasion de cette fête. Les gentils et généreux donateurs.


Image Hosted by ImageShack.us


Le mikoshi lui-même prend des teintes plus fortes, un air plus mystérieux.

Image Hosted by ImageShack.us

Le motif du tôri est devenu bien visible. Les petits miroirs qui font toujours partie de la décoration d'un sanctuaire renvoient à un épisode important de la mythologie shintoïste. C'est le miroir  grâce auquel on a réussi à faire sortir de la déesse Amatérasu de la caverne où elle s'était enfermée, plongeant ainsi le monde dans les ténèbres.

La partie nocturne du samedi soir est bien plus animée encore que celle de la journée. Je rappelle qu'il y a jusqu'à une bonne centaine de mikoshi! Et l'excitation a eu le temps de monter au fil de la journée. Certains ne laisseraient pas leur place!!!

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us

Les mikoshi vont dans la grande avenue fermée à la circulation, ils font un grand tour, faisant fi des intempéries.

Image Hosted by ImageShack.us

Les acrobates s'en donnent à cour joie pour montrer leur talent, pour rendre honneur aux divinités et contribuer à la bonne réputation de leur confrérie de quartier.

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us

On franchit la porte Kaminarimon, pour remonter les nakamise, ce jour-là, sous une pluie diluvienne.

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us

Après un petit temps d'attente dans un grand espace éclairé par les lanternes, du côté du sanctuaire, on redémarre, veillé par tous les toits et la pagode, pour aller se présenter aux dignitaires devant le temple.

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us

Les musiciens commencent à donner des signes de fatigue, je trouve. Il est vrai qu'ils n'ont pas arrêté de toute la journée et soirée. Et ils devront recommencer le lendemain…

Image Hosted by ImageShack.us

Par contre, ceux-là donnent l'impression d'être dans une situation plus confortable. Mais il est vrai qu'on est parfois fatigué de ne rien faire!

Image Hosted by ImageShack.us

Une chose est sure, chacun rentrera chez soi la tête pleine de la musique aigrelette du fue, des cris d'encouragement et de rythme "washoï washoï" des porteurs de mikoshi, des cris de la foule, d'images très variées et animées… Et le lendemain, ça reprend de plus bel. C'est un dimanche, tous les mikoshi sont de sortie, tous les visiteurs aussi. Il y a une foule telle qu'il n'est pas rare qu'il y ait quelques blessés. C'est une des trois grandes fêtes de Tokyo.

L'une des deux autres est justement celle de ma "paroisse", elle aura lieu bientôt sur plusieurs jours, début juin. En plus, je crois que cette année sera une année avec tout le grand faste. J'espère que le temps sera clément, que rien ne m'empêchera d'en profiter. Au pire, j'ai déjà des photos d'une année précédente, mais on espère toujours faire mieux, et compléter.

On l'aura compris, j'aime ces fêtes! Un jour, je présenterai aussi celle de Ida-Takayama, une région très intéressante et une des belles fêtes du Japon.

N.B: cet article est lié à:
- Présentation du temple d'Asakusa.
- La fête dans la journée.




Publié dans traditions

Commenter cet article

Sophie (Ti Taz sur OB) 21/03/2007 17:30

C'était là!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!J'ai reconnu la grande lanterne, et le temple que l'on voit en arrière plan...Merci merci merci!!!Quel beau pays quand même ce Japon...Je suis heureuse de voir que tu en profites pleinement.Gros bisous et à très bientôt!

mimisan 21/03/2007 18:14

Hé hé! serais-je un peu devin? Dès que j'ai vu ta photo, j'ai pensé à cet endroit. J'ai donné l'autre lien par sécurité, pour ne pas trop présumer de mes dons divinatoires :lol: Contente d'avoir pu t'aider à replacer tes souvenirs.Bises

Martine 25/05/2006 15:04

Enfin un jour férié pour avoir le temps de voir mes blogs préférés !J'adore tes photos et aussi la façon dont tu les as présentées. (il faudra que tu m'expliques. Ici, nous avons un reste de tempête qui traîne depuis dimanche, ça commence à être lassant (heureusement, il y a la tréziroise, hein !).Bisous

Floral isa 25/05/2006 12:41

bonjour mimi,
je ne sais pas si tu vas voir mon com, beaucoup de probs coté prenium
toujours d aussi belles photographies qui nous font découvrir le monde du japon, habites tu en ville ou au coeur de la campagne ? moi je ne pense pas que je pourrai vivre en plein coeur d une grande ville du japon malgres qu il y ai de belles choses a voir, mais j aime beaucoup trop le contact de la nature... sympa de ta part de nous faire connaitre ce monde par le billet du net
 

lili :0091:: 25/05/2006 11:01

merci de ton com, tu sais des St-Maclou en France il y en a à la pelle et trouver l'origine du saint ,ca pas été du plus facile,
Ton article et les photos super, c'est bien de voyager et d'être aux fêtes dans son fauteuil, mais je crois que j'aimerai mieux y être avec toi pour de vrai.
Question indiscréte , tu réponds par mail que si tu en as envie, je comprendrai ta réserve : que fais tu au Japon? et pourquoi y es tu? parles tu le japonais?, tu vois je suis très curieuse mais tu fais comme tu le sens
bonne soirée et bises du jour

Lady Domi 25/05/2006 07:15

Même les lanternes publicitaires sont belles ! Peut-être parce que je ne comprends pas ce qui est écrit ? J'imagine «Leclerc», «Citroën» et «Fleury-Michon» à la place... Même en noir très sobre... Non, ça ne fait pas le même effet...

mimisan 25/05/2006 07:19

Oui, c'est une écriture qui est déjà en elle-même œuvre picturale… avec l'art du calligraphe en plus, ça donne des sortes de tableaux.