Kôdô 香道 La voie de l'encens ou voie des senteurs.

Publié le par Mimisan



Comme certains d'entre vous le savent, j'ai récemment eu l'occasion de découvrir, succinctement, ce qu'est le "kôdô".
L'encens a été introduit au Japon en même temps que le bouddhisme dans la seconde moitié du VIIe siècle et le bois de santal va rapidement connaitre un vif succès pour parfumer les pièces, puis les vêtements. Mais nous parlons là de la couche aisée, voire riche, de la population. Tous ces bois parfumés, odiriférants, viennent de loin: de Chine et des divers autres pays d'Asie du Sud-Est dont Java, Sumatra... Ils ont une très grande valeur.

En même temps que les essences vont se diversifier, viendra le goût d'en faire des "jeux" aristocratiques, où l'on se réunit pour comparer, nommer, deviner les essences. Ce qui était d'abord un peu informel en réunions mondaines, va devenir codifié (c'est un goût japonais...) et deux écoles se disputeront la vedette. Vous pourrez trouver plus de détails sur ce lien ---> CLIC.

Voici les grandes lignes calligraphiées:

Image Hosted by ImageShack.usCe premier document donne le principe pour le jeu simplifié avec 3 essences seulement; le document suivant donne les combinaisons possibles lorsque l'on fait le jeu complet avec 10 senteurs.

Image Hosted by ImageShack.us
Les bois sont conservés dans de belles boîtes laquées:

Image Hosted by ImageShack.us


et le dessus de la boîte: la destination de cet objet est écrite en lettres d'or...:

Image Hosted by ImageShack.us
On n'utilise que de petits éclats de bois qu'on va faire chauffer pour bien en dégager le parfum. Ce qui est encore tout un art.

Image Hosted by ImageShack.us
Dans le récipient de gauche se trouve du charbon de bois; celui de droite est destiné à obtenir des cendres raffinées.
Dans des petits pots qui se présentent ainsi:

Image Hosted by ImageShack.us
(remarquez la délicatesse du cloisonné) on met des cendres puis un morceau de charbon de bois chaud mais pas vivement incandescent, vous le voyez gris au milieu des cendres plus marron, et il va être esthétiquement recouvert de cendres: on donnera la forme d'un petit monticule en pointe.
D'autres objets encore vont apparaitre; ils vont trouver place sur un beau tissu recouvert d'une feuille de papier très épais, cartonné mais recouvert de feuilles d'or.


Pour manipuler la plaquette, l'éclat de bois, les cendres, on dispose d'objets fins rangés dans un vase en argent ciselé:

Image Hosted by ImageShack.us
Une très petite parcelle de bois est posée sur une plaquette que l'on pose sur les cendres chaudes pendant quelques minutes, le temps d'atteindre une température suffisante pour que le parfum se dégage au mieux. On nous fait alors sentir, pour que l'on apprécie et mémorise ce parfum.

Image Hosted by ImageShack.us
La plaquette est posée sur ce joli objet en bois laqué et incrustré de nacre pour pouvoir ensuite passer à la senteur suivante.

Image Hosted by ImageShack.us
Après cette première reconnaissance, on va à nouveau sentir 2 parfums qui pourront être les 2 déjà connus, dans ce cas indiquer dans quel ordre on nous les fait sentir; Il peut aussi n'y avoir qu'un seul des deux déjà connus et une 3e senteur qu'on découvre à cette occasion.

On nous fournit ce qu'il faut pour écrire la réponse.

Image Hosted by ImageShack.us
Et si on s'est pas trop mal débrouillé dans les réponses, le maître de cérémonie nous remet un document calligraphié que j'ai oublié de photographier.

Voilà donc à quoi je me suis amusée dans cette grande pièce dépouillée et froide, assise sur mes genoux, ce dont j'ai perdu l'habitude...


Commenter cet article

La Renarde 25/01/2009 21:07

J'aime bien cette idée de jeu "savant/social". Un peu la même chose avec les vins.

La Renarde 25/01/2009 21:06

J'aime bien cette idée de jeu "savant/social". Un peu la même chose avec les vins.

Mimisan 26/01/2009 12:55


Les vins, les parfums, ... c'est surtout le décorum qui change. 
D'accord pour l'aspect (relativement) savant/social.
Pour moi, c'était une découveerte sympa.


Bandolera 24/01/2009 18:55

J'avais voulu te laisser un commentaire ici la semaine dernière, impossible ! Je trouve cela formidable que le Japon ait su garder ainsi ses traditions et tout aussi remarquable le temps consacré aux préparatifs ... Quelle patience dans ce monde qui va si vite ... :0010:

Mimisan 25/01/2009 15:47


Oui, la semaine dernière, il y a eu toutes sortes de bizarreries, je ne sais pas trop ce que OB nous a fichu...

C'est justement le temps de se ecomposer, de se concentrer sur autre chose, ce qui fait une bonne détente, comme lorsque je fais un ikebana (d'ailleurs, aujourd'hui, j'ai encore acheté un vase aux
puces...  Comme si je n'en avais pas déjà tout plein...

Bises, bonne fin de week-end.


jean-marie 22/01/2009 02:29

bonsoir, ma chère Mimisan...des codes et un rituel et un peu complexe exercices plus subtils que ceux de  nos "tastevins"et de magnifiques objets...bises amicalesbien à toijean-marie

Mimisan 22/01/2009 17:24


C'est surtout la présentation et le décorum qui sont plus subtils.
Et cette dame a une belle collection d'objets raffinés.
Bises


Asareg 20/01/2009 17:54

Bonjour,Je viens de parcourir quelques uns des articles de ton blog et c'est un vrai régal. Merci infiniment de nous faire partager tout cela !Je reviendrai fouiner par ici très bientôt, c'est sûr.

Mimisan 21/01/2009 14:25


Bienvenue
Tes paroles encourageantes me font particulièrement plaisir, surtout à à peine plus d'une semaine  du 3e anniversaire de ce blog...
A bientôt, donc.