Fête des garçons: koinobori

Publié le par mimisan


5 mai: la Fête des Garçons


Les décorations en forme de poisson sont placées à l’extérieur,  en haut d’un mât. On les appelle des koinobori (« koi » = carpe).  Elles sont peintes de couleurs très vives. On n’en voit que très peu dans les grandes villes, mais les campagnes sont très jolies à cette période de l’année  où il peut y en avoir beaucoup d’accrochées à un même mât. Elles ont donc un aspect très gai.  Mais leur origine est un conte chinois un peu triste.






Il y a fort longtemps, au royaume chinois de Chu, un homme politique et poète nommé Qu Yuan fut critiqué si vivement que de désespoir il se jeta dans le lac Miluo et mourut. Les habitants du royaume de Chu honorèrent sa mort en accrochant des carpes de papier qu’ils avaient faites.

Cette coutume se répandit au Japon. A l’époque Muromachi,  dans les familles de samourai, on accrochait de longues pièces de tissu en forme de demi-lune à des mâts de bambou et on les suspendait. Le tissu claquait au vent comme des bannières sur le champ de bataille.  On montrait ainsi l’espoir qu’avaient les parents que leurs fils grandissent pour connaître le succès, tout comme le très respecté Qu Yuan.

A l’époque Edo,  les marchands, tout comme les samourai, ont adopté la coutume d’accrocher des carpes de papier. L’histoire de Qu Yuan et l’image de la carpe vigoureuse qui remonte la rivière se sont imbriquées (mêlées) et le koinobori est devenu partie intégrante de cette fête.

Le nom d’origine de cette fête est « tango no sekku » 端午の節句 qui, étymologiquement, renvoie au premier jour de l’année de l’ancien calendrier, désignée par le caractère « ushi » 牛 qui se lit aussi « go ». Or « go » est aussi le nombre 5.  De là sans doute le choix fait du 5e jour du 5e mois, autrement dit du 5 mai, pour placer cette fête.

C’est après la guerre que son nom a été changé en « Fête des Enfants ».

Aujourd"hui, dans le quartier de Kameido, j'ai eu une preuve inattendue que des koinobori, finalement, on pouvait en voir aussi à Tokyo. C'était dans une de ces petites rues commerçantes de quartier comme il y en a tant au Japon.




le


Publié dans traditions

Commenter cet article

cocole 30/04/2006 14:09

incroyables toutes ces traditions!!bonjour mimisan, bon dimanche!

mimisan 30/04/2006 17:35

Elles rendent souvent la vie un peu plus sympathique ;) Bon dimanche à toi aussi.