Séisme et sécurité au Japon, la réunion du 15 novembre à l'ambassade 2

Publié le par Mimisan

Je vais d'abord rappeler que ces réunions annuelles sont organisées par l'ambassade de France pour les ilotiers  ( pour savoir de quoi il s'agit  ---> CLIC pour avoir le billet explicatif dans une autre fenêtre). A chaque réunion des experts japonais sont invités selon l'ordre du jour.

Ce billet est la suite de ---> CLIC.

Revenons à la SIMULATION D'UN GRAND SÉISME A TOKYO.

- 3.200 personnes seraient appelées de tout le Japon, des unités spécialisées pour soins, assistance
- à quoi on ajoute 17.000 officiers de police réquisitionnés qui s'ajoutent aux 40.000 policiers de Tokyo (voir la page précédente)
Ce qui porte le total à quasiment 60.000.
- Limitation de la circulation dans Tokyo  pour faciliter les accès: toute la zone intérieure à la "kan nana" (autoroute circulaire 7) aurait la circulation très limitée voire supprimée en certains endroits. Dispositions prises après les constatations faites àKobe (qui a été une grande leçon; c'estaprès Kobe que les Japonais se sont mis enfin à élever des chiens de recherche.)

DISPOSITIF  POUR LES RÉSIDENtS ÉTRANGERS.
- Dans la mairie de Tokyo et les autres mairies d'arrondissement aussi dans dans un certain nombre de cas, ol y a un centre d'information pour les résidents étrangers.
- Dans le cas de séisme, aller dans les lieux de réfuge et informer des sa situation. Dans ces centres, il faut des interprètes, les munisipalités doivent s'en occuper.
- penser à vérifier où sont les lieux de refuge les plus proches de chez soi; vérifier le numéro de centre à contacter; faire le trajet à pied jusqu'à son site d'évacuation.
Bref, s'efforcer de faire tout ce qui permettrait de ne pas trop se sentir pris au dépourvu le jour J.

TROIS CHOSES À FAIRE POUR SURVIVRE  

1- Fixer les meubles
2- en maison indivisuelle, dormir à l'étage.
3- faire une simulation dans chaque endroit où on se t
rouve; prendre les repères; se dire: je suis là, où est la sortie, qu'est-ce qui peut tomber sur nous etc, pour éviter de faire partie des 6.400 morts (je me contente de reprendre les termes de l'intervenant)

Il y a 70 lieux de refuge prévus.

Pour se retrouver en famille, fixer un point de rendez-vous spécial famille , de préférence dans la proximité du lieu de refuge.

III EXPOSÉ DE MONSIEUR SATOSHI FUKUDA inspecteur  adjoint du servide sécurité d'Azabu

Il dit d'abord qu'il ne lui reste plus grand choe à dire étant donné qul'intervenant précédent à déjà tout dit oupresque

La police a 6 rôles principaux: dont
- vérifier les dégats
- aider les sinistrés
- chercher les personnes disparues
-
Il y a 2 sortes de de site d'avacuation:
. les sites de rassemblement comme les petits parcs; les écoles...
. les grands centres d'hébergement à Azabu, il y en a 3, 500.000 personnes peuvent être réparties sur ces 3 centres

- Limitation de circulation. Même les voitures de police doivent l'accord pour circuler sue les voies d'urgence.La priorité est donnée aux services médicaux et d'infrastructure donc pas de voitures individuelles.
Il  faut bien 3 jours pour que les aides puissent agir + efficacement.

Ce sont des choses prévues. Vous pouvez en découvrir encore beaucoup d'autres en parcourant la catégorie "séismes, cataclysmes, sécurité".

Commenter cet article

Nicolas Jolly 24/05/2009 13:36

Bonjourje viens de découvrir votre blog et je vous remercie des précieuses connaissances qu'il contient.Je me permets de vous suggérer une solution quant à la question des chaussures à fortes semelles qu'il faudrait garder près de son lit. Comment les retrouver dans l'affolement d'un séisme? D'abord envisager des souliers sans lacets et surtout les marquer avec de l'adhésif fluorescent, astuce qui ne m'a pas servi lors d'un séisme mais qui m'a été utile à plusieurs reprises. Ce marquage fluorescent (je suppose que l'on peut trouver au Japon de tels articles) peut être employé pour repérer les vannes d'arrêt du gaz, les disjoncteurs ou autre.Bien cordialement.

Mimisan 24/05/2009 17:45


Merci pour cette intéessante précision que je ferai en sorte de rendre bien visible.


LIZOTCHKA 17/12/2008 15:38

Tout cela remonte le moral, en effet! Mais je suppose que lorsqu'on vit quelque part, on pense à autre chose. Ma ville natale, Nice, est aussi située dans une zone à risques, mais on s'en préoccupera lorsque la grande catastrophe qu'on nous prédit aura lieu. Evidemment, chez toi au japon, c'est plus concret. En Russie, nous avions le problème des centrales nucléaires. A 60 km de Pétersbourg, il y en a une identique à celle de Tchernobyl... le consulat nous envoyait des lettres régulièrement pour nous tenir au courant, mais pas pour nous effrayer précisaient-ils. On nous a même distribué des cachets de l'armée, à prendre en cas de catastrophe. Tu es tombée dans le métro... Bon rétablissement!

Mimisan 18/12/2008 17:07


La centrale près de Saint Petersbourg et les "mesures" du consulat, j'en ai entendu parler aussi par christophe.
Ma chute, ça y est , c'est remis, merci.


Genco22000 :0023: 14/12/2008 16:25

Hello Mimisan;Cela doit être terrifiant à vivre un tremblement de terre, et franchement, si je vivais au Japon, lol, je deviendrais un spécialiste de la survie après tremblement de terre ... non sérieusement cela doit être angoissant ce risue permanent ?Bon dimanche !

Mimisan 15/12/2008 13:47


Si c'est un vrai fort, oui, bien sur; les petits de routine, on s'y fait; mais en même temps, quand on commence à en sentir un un peu plus long, on se pose un peu
ds questions et on est sur le qui vive pour si il y a une suite...


Lambert Palis (jean-marie) 14/12/2008 16:13

c'est quand même un peu rassurant de voir tant de détails prévus et de moyens mobilisés éventuellement...en croisant les doigts pour que ça n'arrive pas !bisous amicauxjean-marie

Mimisan 15/12/2008 13:31


A quoi il faut ajouter toutes les normes de constructions,des appareils à gaz, des  arrivées de gaz etc etc. J'en ai déjà parlé dans d'autres pages de cette
catégorie.
Mais bien sur en même temps on souhaite ne pas avoir à le connaître, commme tu dis.
Bises


Jacqueline 13/12/2008 22:21

Je vais peut etre me répéter mais en Italie on devrait en prendre de la graine....Bises MF

Mimisan 14/12/2008 13:35


Ce qui est très important aussi chez nous, ce sont les normes de  construction, qui évoluent constammment.