Kamakura: le Egara tenjin

Publié le par mimisan


LE SANCTUAIRE SHINTOISTE EGARA TENJIN






Je vous ai déjà montré quelques unes de mes photos préférées de ce sanctuaire à cette précédente page. mais je ne vous en avais pas dit grand chose encore.

Avec cette première photo qui montre le torii qui marque la voie d'accès au sanctuaire, commençons à apprendre à distinguer  un sanctuaire shintoïste
d'un temple bouddhique.

D'abord, il y a le torii lui-même , cette sorte de portique. Il y a comme un symbole de purification en apssant dessous. A ce torii est fixée une grosse corde torsadée qui est elle aussi bien significative d'un sanctuaire shintoïste. Vous pouvez aussi la voir à l'entrée du temple proprement dit.




Au pied de l'escalier, une stèle. Elle commémore le millième anniversaire de la mort de Michizane et voici de qui il s'agit: Sugawara no Michizane était le digne descendant d'une famille de lettrés. Il a vécu dans la deuxième moitié du IXe siècle. Lui-même fut un homme d'état et un savant homme fort réputé. Il fut porté en très haute estime par les empereurs Uda et Daigo. Jalousies et intrigues de cour se lièrent pour obtenir son bannissement - injuste - , en  901. Deux ans plus tard il mourait en exil à l'âge de 58 ans.

Mais le sort voulut qu'après sa mort le palais impérial fût frappé par la foudre et que tous ceux qui avaient contribué à sa perte périsse d'une mort non naturelle, ou à tout le moins mystérieuse. La croyance populaire attribua ces faits à l'âme de Michizane qui se vengeait…

45 ans après sa mort, il fut déifié sous le nom de TENJIN et un premier sanctuaire lui a été édifié à Kyoto. Et peu à peu à travers le pays. On manque de données précises sur l'origine exacte de la fondation de celui de Kamakura, si ce n'est qu'il s'agit d'un des lieux sacrés les plus anciens, préexistant à la fondation de la capitale.




Les portes étaient grandes ouvertes, un couple avait demandé une prière, une bénédiction; ainsi vous pouvez bien voir l'intérieur d'un sanctuaire shintoïste et quelques uns des objets rituels.

Dans ces temples, on peut laisser des petites plaques votives en bois décoré que l'on appelle enma. Ici, ce sont essentiellempent des vœux pour la réussite scolaire, universitaire, artistique… Une fois qu'on a écrit son vœu sur la plaque, on accroche celle-ci parmi toutes les autres…




Le Egara Tenjin est particulièrement agréable à voir depuis le petite hauteur qui est sur son côté gauche, comme vous allez pouvoir en juger par vous-mêmes







































Avant de partir, n'oubliez pas de jeter un coup d'œil sur les "omamori", objets fétiches porte-bonheur; ou pourquoi ne pas les considérer tout simplement comme les images ou médailles pieuses… en tout cas si vous avez des examens en perspective, équipez-vous!




A très bientôt pour d'autres promenades ou découvertes.


Commenter cet article

Lady Domi 29/04/2006 06:43

Bonjour Mimi,
Mon ordi me fait des blagues ce matin, il faut que je le force à afficher les photos ! C'est vrai que ce rouge est splendide. En fait, dans mon imaginaire d'occidentale, le Japon est un pays de noir, de blanc et de rouge, éclatant ou sombre, mais toujours magnifique.Des bises à toi,
Lady Domi.

lili :0091:: 28/04/2006 15:21

le  week end arrive alors prends de bonnes résolutions pour te reposer, peut-être que ce serait une bonne  idée ... oui .... bon repos.....
non... alors bon travail :0010:

cocole 28/04/2006 14:52

j'aime bien ce rouge des temples! en fait c'est pas une ville mais un village....belbeuf, 10 km de Rouen

Yves Lafont 28/04/2006 11:56

Bonjour et merci beaucoup de ta visite; je suis toujours émerveillé de la qualité de tes photos, de magnifiques perspectives dans ces pagodes et autres bâtiments, aux couleurs ocre, bravo aussi pour le fond de commentaire joliment natté, c'est très original.j'ai un neveu qui étudie le japonais en autodidacte, je lui enverrai l'adrese de ton blog !A bientôt et bon week-end, YVES

Martine 28/04/2006 06:05

C'est intéressant, j'apprend une leçon d'histoire à chaque fois que je passe chez toi.
Bises