Brèves du Japon

Publié le par mimisan

Les Chinois peuvent garder leur sable…

La météo nous avait annoncé du beau temps pour aujourd'hui. Il a fait très doux. Il y avait de la luminosité. Mais en même temps, l'atmosphère, le ciel étaient bizarres. Pas exactement brumeux mais quelque chose de  brouillé.

J'ai eu l'explication en voyant les infos à la télé: le vent de sable de Chine a touché le Japon sur de nombreuses villes. Certaines sont beaucoup plus touchées que Tôkyô.

Du sable balladeur…

Villages et épouses étrangères…


Bien des hommes japonais des régions agricoles ont du mal à trouver épouse. La vie en zone agricole exige beaucoup de travail. La solution? elle existe. A l'étranger.
Il y a quelques années, c'était surtout les Philippines. Actuellement, c'est surtout la Chine.

Des voyages sont organisés: quelques hommes candidats au mariage vont en Chine avec l'escorte qui a tout organisé y compris préparer des femmes candidates au mariage avec un Japonais pour vivre au Japon. Et l'homme choisit.

Que veulent ces femmes, pourquoi font-elles ce choix? Il semblerait qu'en général, même si bien sûr il y a toujours des exceptions à la règle, elles ne demandent pas le pérou, simplement une vie assurée. Pas le luxe, mais un certain minimum de confort garanti, qu'elles n'auraient pas dans leur province reculée de Chine (beaucoup de nouveaux riches, mais en fait, les écarts se sont creusés à nouveau entre ceux qui ont de quoi, et les autres).

Mais il y a des difficultés auxquelles elles n'avaient pas forcément pensé.
Certaines  ont du mal  à assimiler  la langue japonaise.  D'autres ont un sentiment justifié  ou non, d'exclusion, ce qui a récemment  été l'origine d'un fait divers très regrettable. D'autres encore ne supportent pas que leur mari les empêche de prendre un travail, elles se sentent prisonnières chez elles et ne le supportent pas du tout (je les comprends!) voilà quelques exemples.

Diverses initiatives existent pour aider à l'adaptation, à l'insertion
A Tôkyô, des mairies ont créé des bureaux d'aide aux épouses étrangères (ça n'a pas toujours existé…).
Des villages ont des initiatives intéressantes, j'ai encore vu ça à la télé tout à l'heure. De braves dames (les paysannes japonaises sont souvent très sympathiques) vont chez l'épouse étrangère ou la font venir chez elle, lui apprennent des secrets de cuisine régionale, un tas de petites choses comme cela qui font qu'ensuite l'épouse se sent épaulée, intégrée dans la communauté, vit beaucoup plus agréablement et tout le monde se sent mieux (y compris le mari).

Un exemple à méditer peut-être?
 

Publié dans Tokyo

Commenter cet article

amélie 06/10/2008 21:17

des ke jsui majeure jminscrit lol

lili :0091: 19/04/2006 11:47

j'ai vu à la télé hier, un article ou il parle, du manque de femme en Chine et demande à ce que les filles ne soit plus tuées à la naissance, car il y a un tel déséquilibre que les hommes ne trouvent plus de femme pour se marier, alors les expatrier c'est amusant
 
mercredi pointe sont nez enfin sous le soleil, faut l'apprécier car la grenouille de la météo nous dit que le mauvais temps est en chemin
bonne journée :0010:

mimisan 19/04/2006 15:34

Intéressant, le rapprochement de ces deux reportages!Maintenant, je ne crois pas non plus que la Chine encourage vraiment ces pratiques…

cocole 19/04/2006 08:01

bonjour mimi!tu as raison, le sable dans l'air c'est pas drôle, parfois en france il arrive du sable d'afrique!!!

mimisan 19/04/2006 15:32

Très mauvais pour les muqueuses… et pour le linge qu'on fait sécher dehors!  lol

Michel 18/04/2006 19:46

Le sable du sahara vient parfois jusqu'à Paris et peut-être même bien plus loin au nord. J'ai vu des voitures recouvetres d'une légère couche de sable fin il y a deux ou trois ans. Mais il doit y en avoir assez souvent dès que le vent vient de làbas.
Le sable circule dans l'atmosphère !!!
 

mimisan 19/04/2006 15:31

Je ne me souvenais pas que ça venait jusqu'à Paris…