La stratégie du kimono

Publié le par Mimisan

Au pays du Soleil-Levant, le plus précieux n'est jamais visible.
La puissance ne doit jamais être ostensible. La parole doit être murmurée; les regards doivent être baissés; Les armes doivent se porter cachées. Et la beauté elle-même ne s'affiche pas. Ainsi, la partie la plus précieuse du kimono féminin est-elle le nœud de la ceinture, qu'on appelle obi, porté à l'arrière; il ne peut donc être vu qu'en faisant le tour de celle qui le porte. Plus généralement, la vraie puisssance n'est jamais visible; et, pour le découvrir, il faut faire le tour de l'objet étudié, il faut "penser en rond". C'est ce que je nomme <<la stratégie du kimono.>>

J'ai eu l'occasion de voir ce texte fort intéressant dans des annales d'épreuves de français pour tel examen-concours qui existe au Japon. Malheureusement, ils n'ont pas donné les références du texte. Je crois y reconnaître du Roland Barthes, dans L'Empire des Signes.Je ne peux pas vérifier, je ne retrouve pas ce livre, il va falloir que je le rachète.

"Penser en rond". c'est assez juste.
Personnellement, j'ai plutôt l'habitude de constater et dire que la pensée, la démonstration japonaise en plutôt en spirale, en atteignant rarement le point central. Le côté "tourner autour du pot", se répéter, faire des digressions, est ici plus ou moins normal.
A la limite, on n'apprécie pas vraiment celui qui est trop rigoureux dans sa présentation,dans son argumentation.Ça peut passer pour brutal et prétentieux...

Quant à la parole murmurée, si c'est à prendre au propre et non comme une image, on a souvent aussi des exemples du contraire. Prenez le lignes de métro à 9, 10h du soir, quand tous ces messieurs rentrent émméchés, que les minettes sont bien gaies aussi: nombre
important de décibels  garanti.

Sinon, globalement, il est vrai qu'une certaine discrétion est de mise. Le bling bling n'est pas le genre dominant...

Je pense à quelqu'un qui pourrait en prendre de la graine... Si vous pensez à la même personne française que moi, vous avez le droit de rire.

Publié dans société

Commenter cet article

Clo 28/08/2008 16:10

Les Japonais ont la réputation d' être très raffinés.Or le raffinement n' est jamais ostentatoire.Quant aux effets de l' alcool sur les cordes vocales, C' est universel ...lolBisous ma Mimi :)

Mimisan 29/08/2008 02:15


Tu as raison.

Et question annexe: les réputations sont-elles toujours justifiées... :lol

Bisous


:0038: Dany :0059: 28/08/2008 03:37

en tout cas ici la discrétion c'est pas le point fort des chinois,c'est à celui qui parleras le plus fort dans son téléphone portable,qu'ils ont tous rivés à l'oreille, à moins qu'ils ne soient nés avec (!!) pour roter,pareil, certainement un concours d'on je ne connait pas les règles, bonne journée :0059: bye
A bientôt sur http://dany.enchine.over-blog.com/

Jacqueline 27/08/2008 14:29

Que doivent donc penser les Japonais des Italiens??? du Sud surtout!!!Il me vient une idée MF...pourrais tu nous dire quels sont les gestes "conventionnels" (du type j'ai faim...il est fou..etc) qui sont totalement différents des notres??L'idée m'est venue en évoquant les Italiens du Sud...Tu dis ne pas avoir de temps...y a til quelque chose de nouveau dans ton organisation?? j'espère en mieux.Bises italiennes et...sans les mains :0085:

Rosie 27/08/2008 13:56

Comme le disait si bien St-Exupéry dans le Petit Prince, "L'on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux".  Et oui, il ne faut pas s'attarder aux paroles, mais ce que le personne reflète dans son ensemble, essayer de voir ses qualités et non ses défauts.Pour cela, il faut être ouvert, ce que je crois que les gens des pays asiatiques ne sont pas.  Ils sont plutôt mystérieux et cela ajoute à leur charme.Bon mercredi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

Jeanpierre 27/08/2008 13:42

bonjour Mimi . très beaux les principes énumérès au début . oui je suis d'accord avec toi , certain pourrait s'en inspirer . mais je ne crois pas que cela arrive ! bonne journée et gros bisous . jean-pierre