Un film à voir: La Mariée du Yunnan

Publié le par Mimisan




Ce vendredi soir, je suis enfin allée voir un film que j'avais remarqué dans les programmes et que j'aurais été ennuyée de manquer, maintenant que je peux sortir. Il était temps, c'était l'avant dernier soir. Et il aurait été dommage que je le manque.

Rien que le titre déjà qui situait ce film chinois (réalisateur: Zhan Jiarui) dans cette province que j'aime tant, le Yunnan, et justement du côté de la partie autonome de Lijiang, qui fait frontière avec le Tibet, qui abrite un grand nombre d'ethnies, dont des Tibétains... c'était une motivation suffisante.

L'histoire se passe dans un des hauts plateaux entourés de montagnes du Shangri-la, chez les Yi, l'une de ces minorités qui vient dans cette région. Mais même chez un même peuple, il peut y avoir des différences de traditions d'un sous-groupe à l'autre. Chez ceux-là, une méchante tradition veut que, après la cérémonie du mariage, les époux restent séparés pendant 3 ans. C'est apparemment considéré comme une épreuve probatoire pour être sûr de l'attachement des époux l'un à l'autre, un peu comme des fiançailles alors qu ela cérémonie a déjà eu lieu. Les jeunes femmes aimeraient voir disparaître cette tradition.

L'héroïne a perdu sa mère alors qu'elle était encore bébé et il y a certains aspects de l'éducation du cru dont elle n'a pas bénéficié. Son amoureux puis mari est un beau gars qui est aussi l'entraîneur de l'équipe féminine de danse du dragon, équipe réputée (à la fin, elle gagnera même le grand concours national à Pekin). Normalement son épouse fait partie de l'équipe où elle a un excellent rôle moteur. Mais avec la fameuse loi des 3 ans, les 2 époux ne devraient même pas se voir, il faut donc passer par l'autorisatioon du maire pour transgresser la règle.
Rien ne sera facile.
La jeune femme est très indépendante de caractère, impulsive, tendre et enjouée, généreuse à sa façon, et entêtée aussi. Lui, un brave garçon qui a du charme, qui est la coqueluche de ces dames, qui peut être impétueux mais qui ne manque pas de tendresse non plus.

Humour, tendresse, beauté des costumes régionaux, beauté des paysages, des danses et de la façon dont elles sont filmées,la musique, tout contribue à la beauté et au plaisir de ce film.
Les deux héros sont attachants, mais les autres personnages aussi.
Des images superbes.
Lorsqu'ils échangent des paroles en chantant, ne croyez surtout pas que c'est de la comédie musicale: c'est une des traditions de cette région (merveilleux Yunnan).

Bref, je suis sortie absolument enchantée de cette séance. Et j'ai fini ma soirée en faisant des photos de nuit à Shinjuku (non, pas la partie Kabukucho; là, je préfèrerais le faire en me promenant avec quelqu'un)

Si jamais vous remarquez ce film sur les programmes (plutôt dans les petites salles indépendantes), ne le manquez surtout pas.

Voilà ce que j'avais envie de partager avec vous aujourd'hui où j'ai encore la tête toute pleine des beaux moments.

Publié dans Chine

Commenter cet article

cerisette 25/08/2008 14:21

crois tu que l'on puisse le voir en francebisouscerisette

Mimisan 25/08/2008 16:46


Franchement, je ne sais pas; mais pourquooi pas?  C'est pour ça que je vous en ai parlé quand même. Pour ne pas le louper si jamais... Plutôt dans des petites
salles que dans des grandes chaines,je pense.


:0038: Dany :0059: 25/08/2008 03:44

excellent résumé du film,cela donne envie de le voir,c'est marrant,il y a quelques jours j'ai regardé "memoires d'une geisha" avec mon actrice préférée, michelle yeoh,et l'histoire se passe au japon,je trouve qu'une grosse partie de ce film se passe dans le sombre, à mon sens c'est dommage,il y a aussi des traditions du japon, vraies ou pas ?? mais j'aime beaucoup ce film, bonne journée :0059: bye
A bientôt sur http://dany.enchine.over-blog.com/

Cassandre 24/08/2008 21:26

Nom du film noté, bien joué tu m'as donné envie de le voir :)Pour Kabukichô... ma foi, je m'y suis déjà promenée seule (rentrée de ciné notamment, sur la place là ou y'a aussi un théatre et un bowling, karaoké et LE distributeur de billet ^^) et bon... ma foi, soi je suis franchement moche soit j'ai eu beaucoup de chance, mais il n'est rien arrivé de facheux plus que quelques bons fous rires :)

:0091: Lili-Flore :0010: 24/08/2008 17:50

j'ai noté le titre on ne sais jamais, tout peux venir jusqu'à nous. Bonne fin de journée dans la fraicheur ambiante avec des chaudes bigs bises pour se réchauffer. C'est pas drole pour toi de passer du chaud au froid aussi rapidement.

Patrick 23/08/2008 23:36

Superbe résumé, un film à voir en VO sous-titrée?
bon dimanche mimi.

Mimisan 24/08/2008 15:59


Oui, il était en VO sous titré; et les image étaient superbes.