Mon vénérable cerisier du Japon (sakura)

Publié le par mimisan


Ces jours-ci, en même temps que je vous disais que le printemps s'annonçait chez nous, je vous ai montré un beau cerisier ancien, dans un petit parc.


Cet arbre vénérable, nous allons continuer à nous intéresser à lui: ce qu'il est, la vie qui l'entoure, la vie qu'il abrite, pourquoi pas aussi essayer d'imaginer la vie dont il a été témoin…

Son âge? Il est très vieux, cela est certain. Il fait partie des cerisiers protégés de cet arrondissement qui en abrite beaucoup. Nous sommes là à proximité de quelques uns des endroits les plus réputés à Tokyo pour les cerisiers en fleurs. Récemment, une association s'est constituée pour protéger ces arbres, attirer l'attention sur eux, les soigner, etc.

Vous avez vu, sa principale branche a besoin de béquilles. Je l'ai connu avec une seule, maintenant il lui en faut 2…

Il pourrait avoir plus encore de plaies et de bosses. Les amoureux pourraient y avoir gravé leurs noms… Il aurait pu être abattu pendant la guerre, non, il est toujours là, pour notre plaisir… Qu'il en ait quand même quelques unes ne doit donc pas nous étonner.










Ces champignons se sont installés dans un creux du tronc, à peu près à un mètre de hauteur

















Et pas loin des champignons, on trouve cette grosse bosse…







Alors, rappelez-vous aussi dans le jardin Tôgô, ce nom parce que c'était la résidence de ce célèbre amiral vainqueur des Russes en 1905, mort en 1934. Nous sommes dans le quartier "noble" celui qui était le premier cercle autour du palais impérial, où résidaient les notables…

Imaginez un peu ce que, au cours de sa longue vie notre cerisier a pu voir et entendre et… racontez-le moi. J'aime bien qu'on me raconte des histoires…



Publié dans trucs sympas

Commenter cet article

Martine 18/03/2006 19:01

Attention Mimi, tu vas faire concurrence à Michel avec tes jolies photos.
Je suis allée sur le site que tu m'as signalé pour le poids des pages. C'est en effet très facile de l'utiliser. Encore merci.
Bon week-end
 
Martine

mimisan 19/03/2006 15:07

Non non, pas concurrence du tout. On ne montre pas les mêmes choses. mais j'ai toujours aimé que ce qui est dit, ou expliqué soit illustré de photos, graphiques dessins etc. Et comme je ne sais pas dessiner…  :lol:

Michel 18/03/2006 18:33

La grosse bosse n'est pas grave ; j'en vois ici sur les châtaigniers et peut-être même les chênes.
Ce qui est plus grave ce sont ces champignons qui révèlent que dans le tronc le mycélium de ce champignon se développe. Et ça, ça ne se traite pas.
Tous les arbres à noyaux sont très sensibles aux grosses plaies, aux branches coupées. Les champignons s'y installent très vite. Il faut mettre aussitôt un mastic pour boucher la plaie hermétiquement.
Là, je ne connais pas ce champignon.
Il y a souvent de la gomme rouge transparente sur ces cerisiers.
Voilà ce que je peux dire.
Michel
 

mimisan 19/03/2006 15:04

Michel, elle est intéressante, ton explication sur les champignons. Merci.