Des épisodes du drama Osen, cuisine traditionelle & kimonos

Publié le par Mimisan


L'article précédent présentait un peu ce drama, certains ont eu envie d'en voir plus,leur tâche est ici facilitée avec ce qu'il y a dans YouTube

Tiré de l'épisode 1, pratiquement sans paroles:




Extrait de l'épisode 2:



Extrait de l'épisode 3:
une cuisine en apparence toute simple,mais avec les détails qui font la différence, et devenue une spécialité de la maison; là, on parle plus, bon entrainement pour ceux qui apprennent le japonais:




Un extrait de l'épisode 5:
l'un des garçons a trouvé un morceau de plat cassé et pense entendre des reproches pour la casse. Or, Osen est très contente de ce morceau retrouvé, elle va pouvoir donner une nouvelle jeunesse à ce plat (qui me semble être du Bizen yaki): divers morceaux artistiquement recollés avec une laque spéciale, ce qui en fait contrairement à ce qu'on pourrait croire, une pièce de valeur. En plus, cette fois, il va être un peu symboliquement utilisé dans un repas tentative de réconciliation où l'avenir de l'auberge est en jeu.




Extrait de l'épisode 9;
là aussi, pas trop gênant de nepas comprendre le japonais. Elle rape le "katsuo-bushi" la bonite séchée, selon la tradition; râpé ainsi au tout dernier moment, il a tout son parfum. Or maintenant, c'est surtout acheté en sachets préparés, voire en poudre. Le bruit caractéristique évoque par exemple les préparatifs du petit déjeuner; pour des Japonais, c'est un peu comme la petite madeleine de Proust



Extraits de l'épisode 10:





Une maison aussi traditionnelle nichée au fond d'un grand parc et aux coûts de revient élevés attise la convoitise des promoteurs immobiliers qui veulent compter sur le net déficit qui entrave la maison pour acheter le tout à bas prix et y construire un vaste ensemble. Les riverains ne sont pas d'accord non plus. Ces quelques mots pour aider à comprendre ces extraits de l'épisode 10.

Je me permets d'ajouter un avis personnel: ce drama tient surtout grâce au grand charme de la jeune actrice parfaitement bien choisie.
Explication du mot (o)kami-san dans les auberges et hôtels traditionnels: c'est la patronne et l'hôtesse, la maîtresse de maison, qui doit avoir l'œil à tout...

Et attention au clavier si certaines images culinaires vous font trop saliver.

Publié dans traditions

Commenter cet article

anne 01/08/2008 20:22

La version sous titrée en anglais ou mieux en français va surement bientot arriver jusqu'à nous... un peu de patience !! J'ai  bien envie de le voir ce drama !

Dvorah 27/07/2008 05:21

C'est vraiment passionnant, Mimi. Merci beaucoup pour ces extraits, ainsi que pour l'article précédent sur les kimonos, j'ai beaucoup appris.

carambaole 27/07/2008 01:32

vraiment interresssant ce billet ,permet moi cette question combien de langues parle tu et surtout combien d'année pour apprendre des langues si difficile que le chinois ou japonnais

Mimisan 28/07/2008 02:56


En dehors du français, je parle anglais et japonais; dans ma jeunesse, je parlais aussi espagnol, je le comprends encore un peu, mais pour parler, on dirait que le
japonais a pris la place :lol:
Le temps nécessaire? ça dépend beaucoup des gens et des circonstances.


neinei 27/07/2008 01:15

j'aime bien la collection de kimono, certain sont super joli
bon dimanche bise
qing et rene

Mimisan 28/07/2008 02:58


Les costumiers ont fait quelque chose de très réussi pour ce téléfeuilleton.


patrick 26/07/2008 20:57

merci grace à toi je connais autre chose que ma région( 71) je ne connais pas du tout la cuisine japonaise

Mimisan 28/07/2008 02:57


Le 71 est une jolie région aussi, je crois...