Le 3 mars: la Fête des Filles…

Publié le par mimisan

ひな祭り hinamatsuri

Comme son nom l'indique les filles sont à l'honneur ce jour-là. On expose u couple de poupées placées sur une petite estrade en tatami , devant un paravent doré. Mais dans certaines grandes maisons (il faut de la place), jusqu'à une pièce entière leur est consacrée. L'exemple que j'ai photogaphié là est dans le grand hall d'un centre municipal de l'arrondissement de Chiyoda, à Tokyo.



Image Hosted by ImageShack.us


Image Hosted by ImageShack.us



Image Hosted by ImageShack.us











Vous voyez là le prince et la princesse en costume de la période Heian. Ils sont accompagnés de leurs suivantes et hommes d'escorte.


Image Hosted by ImageShack.us

Celui-ci joue du tambour.

Image Hosted by ImageShack.us

Cet autre apporte une sorte de petite table sur laquelle on servira le bol de thé, ou de sake.

Image Hosted by ImageShack.us

En voilà à l'allure un peu plus martiale



Image Hosted by ImageShack.us


L'arme est d'une longueur impressionnante mais le visage a une expression bien sympathique


Image Hosted by ImageShack.us

Voilà à quoi ressemble une chaise à porteur, de luxe, à la japonaise. Il n'y a pas de siège, on y est assis à même  le sol. En japonais on l'appelle "boîte" (kago)…

Derrière, vous aprcevez d'autres objets miniatures en laque: la coiffeuse, la commode à tiroirs, il y a aussi les bols sur un plateau…
Sur la première photo, vous pourrez remarquer en bas de l'escalier un sac d'une sorte de confiserie, ou plutôt biscuits fait de riz soufflé, qu'on appelle "arare".

Normalement, on place à côté un ikebana composé avec des branches de prunier (ume) en fleurs et des fleurs de colza (na no hana).

La tradition veut qu'on expose ces poupées assez à l'avance mais qu'on doive rapidement les ranger dès le 4 mars, sinon on risque que sa fille ait des difficultés à se marier.

Il y en a à tous les prix. Elles peuvent être de véritables œuvres d'art et sont transmises de génération en génération. Quand il faut en acheter pour qu'il y en ait à exposer dans la maison où une fille est née, c'est souvent la grand-mère qui fait ce cadeau. Cadeau de naissance en quelque sorte. Il y a à Tôkyô un quartier spécialisé dans ce commerce.

Le 3 mars, on consomme souvent un sushi spécial, on boit le "amazake", une boisson sucrée et chaude faite à base de riz cuit assez longtemps à la  vapeur
et laissé un peu en attente, juste avant que la fermentation ne commence vraiment. Après quand il fermente, c'est ce qui deviendra du sake.

Mais dans l'ensemble, cette journée reste banalisée.

Alors que la Fête des garçons est un jour férié…


Publié dans traditions

Commenter cet article

mouna 25/04/2010 20:23



tres jolie cette hostoire avec toutes ces poupees



melimarie.over-blog.com 17/02/2010 20:58


au fil de tes pages que de choses je découvre sur le japon et ses traditions tout ton blog est rempli de ton amour pour ce pays Meli


Mimisan 18/02/2010 16:56


Mon amour, je ne sais pas, mais mon intérêt, c'est certain.
Bises.


carambaole 01/04/2008 00:00

super

Gaby:0059::0010: 08/02/2008 20:37

ici la fêe des femmes c'est le 8 mars. Toujours intéressant ton article sur des traditions que, en occident , nous ne connaissons pas ou très mal

Vero 07/03/2007 19:40

Bon, je mets mon commentaire ici, puisque j'ai lu le premier article après le plus récent. J'ai encore appris quelquechose. Merci Mimi. Je n'avais pas idée de cette tradition. Quel raffinement une fois de plus. Dans les intérieurs japonnais qui sont souvent petits en ville cela ne doit pas être évident de les exposer et de le stocker. Véro