Les capsules hôtels

Publié le par mimisan

Un petit article assez rapide pour répondre à une question qui m'a été posée: parler ici des hôtels capsules.

Personnellement, je n'en ai pas l'expérience. Une de mes amies françaises a un jour joué le jeu de la gaijin qui débarque et veut découvrir pour avoir droit à une petite visite; je ne suis pas allée jusque là.

Je vais donc vous renvoyer à 2 articles illustrés que j'ai trouvés facilement; il y en a d'autres…

Mais je tiens à ajouter des rectificatifs, mises à jour, complément d'information au sujet de ce que vous allez lire.

  1. L'un comme l'autre des articles dit que les femmes n'utilisent pas ce genre d'hébergement.
    Soyons un peu plus précis: maintenant, il en existe aussi pour femmes.  Ou bien dans un même hôtel, accès différent (Ce qui, quand on connaît le Japon, fait penser au sento (bain public) pour hommes et femmes pour des lieux bien cloisonnés. Ou disons: il y a la ruche hommes et la ruche femmes sans communication entre les 2. Je crois que c'est en raison du dispositif général que l'image de la ruche me vient toujours plus vite que celle des couchettes de train.  Cette amménagement se comprend quand on voit la promiscuité à laquelle on est contraint…
  2. Que les femmes soient moins concernées, c'est normal. Ce n'est pas un lieu d'hébergement de tourisme. C'est un dépannage pour l'employé de bureau qui a trop traîné pour rentrer chez lui alors qu'il habite fort loin (rappelons qu'à Tokyo il est courant d'habiter à une heure une heure et demie (voire plus!) de son lieu de travail, ou de son école). Le salary-man trouvera là une solution plus économique que le taxi pour rentrer alors qu'il n'a déjà plus de transport public, et plus reposante aussi.
    Le nombre de jeunes femmes - célibataires - employées de bureau (OL = office lady) très indépendantes ayant bien augmenté, elles aussi maintenant trouvent l'utilité de ces aménagements. L'offre a répondu à la demande.
  3. Le premier des 2 articles montre aussi un immeuble de Shimbashi à l'architecture bien particulière en laissant croire, dans ce qui est écrit, que TOUS les hôtels capsules sont sur ce modèle.
    Totalement faux.
    Tout récemment encore je suis passée devant un immeuble du quartier de Jimbochô; petit immeuble à l'apparence très banale. Il s'agissait en fait d'un de ces hôtels, avec réception à l'étage. Juste un exemple parmi tant d'autres qui existent…
  4. Dans le premier article, je remarque aussi cette phrase:
    <<
    tout le monde est prié de retirer ses chaussures pour marcher pieds-nus à l'intérieur de l'enceinte. Les Japonais considèrent les pieds-nus ou les chaussettes comme plus hygiéniques.>>
    C'est moi qui souligne. Rédigé ainsi, c'est présenté comme une fantaisie de l'esprit (tordu?) japonais. Trouve-t-on mieux de circuler partout à l'intérieur avec des semelles qui ont marché dans on ne sait pas trop quoi à l'extérieur?

    Si vous prévoyez un voyage au Japon, n'oubliez pas de bien choisir vos chaussures pour pouvoir facilement les enlever et les remettre. Sachez aussi que l'on ne va pas aux toilettes (sauf les toilettes publics comme dans les grands magasins, cafés, restaurants…) avec les chaussons utilisés dans le reste de la maison; et qu'on ne va pas sur un tatami avec des chaussons, même neufs (ce qui n'est pas sans me rappeler une anecdote de mon premier jour au Japon il y a X années…)

Pour l'instant, il n'y a qu'au Japon qu'on trouve ce genre d'hébergement. Je me demande quel sera le pays le premier à l'imiter …
Le premier article sur l'Internaute
Le deuxième, sur Le Routard




Publié dans humour - insolite…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Artemisia L 15/12/2009 13:22


Le premier article est intéressant - avec les correctifs que vous apportez. En revanche, le lien vers le second (article du Routard) est cassé...
Bien amicalement.


christophespb 19/11/2006 15:18

Bonjour Mimi,
Je ne n avais pas vu ta reponse a l epoque.
J avais trouve, moi, ces "capsules" hotel assez folles...Mais vu le prix au m2 de Tokyo, pour faire un hotel ultra economique, il ne doit pas y avoir 36 solutions.
Je note 2 similitudes avec la Russie :
Les bains : Ici aussi, bien sur, ils ne sont pas mixtes (sauf si tu loues un espace prive ou tu vas avec qui tu veus). Toutefois, meme ds les bains municipaux tu as la possibilitee d avoir une sorte de petit "salon prive" (protege par une serviette) pour manger et boire, ensuite chacun et chacune allant de son cote aux bains.
Pour se dechausser : Ici aussi, c est la norme, en allant chez quelqu un. Toutefois il n y a pas ce sens de la "precision", "perfection", en fonction de telle ou telle piece.
Bon dimanche, Christophe  

mimisan 19/11/2006 16:02

Merci de tes précisions, Christophe, elles m'intéressent beaucoup.Et vive OB qui nous permet tous ces échanges dans de bonnes conditions :D

lissa 07/03/2006 19:29

salut mimi^^d'accord d'accord , je comprend mieux l'intêret de ce type d'infrastructure, quand on ne connait pas, à première vue sa à l'air d'être juste une exentricité de nos amis nippon mais c'est bien pratique, je pense que je tenterai bien cette experience, omoshiroi ne!