Le Japon et la peine de mort

Publié le par Mimisan

J'aborde aujourd'hui un sujet d'une grande actualité; qui est sujet grave. Et probablement conclurez-vous que la situation aussi est grave.

Le Japon est l'un des deux pays avancés, avec les Etats-Unis, où la peine de mort a toujours cours.
Elle est approuvée par une très grande majorité de la population (jusqu'à 80% semble-t-il, si le chiffre vu est toujours exact).

Le Japon a voté contre la résolution contre la peine de mort de la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU le 21 avril 2004.

CONDITIONS DE DETENTION:

Les condamnés à mort sont considérés comme des morts en sursis, je suis tentée de dire "comme des morts-vivants". Ils n'ont plus aucun droit.
Ils sont maintenus dans des cellules particulièrement étroites, sous surveillance vidéo 24h/24;
pas de visites
pas de courrier
pas d'exercice physique
souvent l'isolement total

CONDITIONS D'EXECUTION:

Le condamné est informé seulement quelques heures avant.
Ni la famille ni l'avocat ne sont informés, ils l'apprennent le lendemain.
Jusqu'à présent les exécutions étaient annoncées (après coup, rappelons-le une fois encore) sans dire les noms. Tout reste dans le plus grand secret.
L'exécution a lieu par pendaison.

QUEL RYTHME? COMBIEN  DE PERSONNES CONCERNÉES?

De 1981 à 1988 inclus, 13 exécutions ont eu lieu.
De 89 à 93, elles ont été suspendues: le ministre de la justice en exercice pendant cette période était contre la peine de mort. Voilà un homme qui mériterait que je retrouve  son nom.
2.001, 2002, 2.004: 2 exécutions chaque année
2.003, une seule.
En  septembre 2004, le 14 exactement, quand les 2 condamnés ont été pendus, il y avait 75 personnes dans les couloirs de la mort.
25 décembre 2006: 4 pendaisons; deux des condamnés avaient plus de 65 ans (on va nous dire que c'est de l'euthanasie???)

LE RYTHME S'ACCÉLÈRE:

En janvier 2007, ce sont 100 condamnés qui attendent, et 20% d'entre eux ont été condamnés en 2006; une peine donc de plus en plus prononcée...

Ce qui s'accélère aussi, c'est le rythme des exécutions avec l'actuel ministre de la justice.
10 en 6 mois!
Comme disait un journaliste qui l'interviewait "ce qui ferait donc 20 pour l'année".
Du jamais vu.
Je dois dire que c'était une interview assez pénible à écouter. Il prend pour parler des allures de Raminagrobis, mais un Raminagrobis à la voix déplaisante, et particulièrement faux-jeton.

Il y a quelque temps, il a proposé que soit instaurée l'exécution automatique dans les 6 mois du jugement définitif. Il y a quand même quelques députés anti-peine de mort, ce n'est pas (encore) passé.
Le journaliste sus mentionné l'a interrogé donc là-dessus aussi en faisant allusion à un éventuel goût pour la peine de mort. A quoi le ministre a répondu:
"non non ce n'est pas ça. Mais puisqu'elle existe, puisque ces coupables sont condamnés, il faut bien le faire. Et c'est mieux de ne pas trop trainer. C'est plus humain pour le condamné (si si il l'a dit) que de le laisser attendre trop longtemps. Et ça coûte moins cher à la société (quand on pense à tous les gaspillages monumentaux et détournements de fonds de l'argent public dont il est question encore en ce moment, cet argument est d'autant moins bien venu).Nous faisons notre devoir, c'est tout (Ça me fait penser à Créon dans l'Antigone d'Anouilh...)"

Ben voyons...

Ces discussions avaient d'autant plus lieu que 4 pendaisons se dont déroulées en avril.

UN DROLE DE JUGEMENT...

La semaine dernière avait lieu un procès très médiatisé, et pour cause. C'était la 4 ou 5e fois que le coupable -jusque là condamné à la perpétuité - était jugé pour les mêmes faits: il y a 9 ans; il a tué une jeune femme de 23 ans, puis l'a violée, et a tué aussi le bébé dont les pleurs le dérangeaient.
Au moment des faits, il avait 18 ans et un mois.
L'âge de la majorité au Japon? 20 ans (il est question de l'abaisser à 18 ans)

MAIS

Le verdict de peine de mort peut être appliqué dès l'âge de 18 ans (il y a deux ou trois ans, certains ont lancé la proposition de baisser encore, à 14 ans l'âge pénal; à voir dans le contexte de crimes particulièrement odieux commis par des très jeunes).

Le jeune mari de la victime (c'était un couple d'étudiants) n'a pas cessé de violemment réclamer la peine  de mort. Il a courtisé les medias pour pouvoir d'autant mieux diffuser, matraquer sa façon de voir. Il a fait signer des pétitions etc. Il fallait voir aussi sa réaction quand dans le précédent procès, "seulement" la perpétuité avait été prononcée!

Cette fois, il a obtenu gain de cause: la peine de mort a été prononcée. Et il fallait voir cette fois le sourire rayonnant du mari de la victime à cette annonce! Son premier sourire depuis 9 ans, et il était éblouissant...
Et du jour au lendemain, il s'est comme caché, contrairement à son habitude de jouer de la médiatisation.
Comme disait un commentateur, il peut s'attendre à rester dans les mémoires comme le Monsieur-Peine-de-Mort...
Car il faut se rappeler de l'âge du coupable au moment des faits: encore mineur. Et ça, il semble bien quand même qu'un certain nombre de personnes avaient conscience de cet aspect de la situation, et le plaçait aussi dans le contexte des exécutions qu'on essaierait de rendre automatique. Pourtant, la police et la justice japonaises ne sont pas exemptes d'erreurs... comment revenir sur une erreur judiciaire alors que la personne a déjà été exécutée??

INSTAURATION D'UN JURY:

Il y a deux ans a été décidé l'instauration d'un jury comme nous en avons dans nos procès, des monsieur et madame tout-le-monde qui participeront aux décisions de verdict. Mise en application dans un an.
On s'efforce de former le public,  des séances d'entrainement etc etc.
L'autre jour, j'ai entendu à la télé quelqu'un, un homme politique je crois, s'affoler à l'idée qu'on allait donner  de telles responsabilités à n'importe qui, qui n'y connait rien, qui aurait donc à décider aussi dans le cas d'une proposition de peine de mort, qu'est-ce que c'est que ça! Laissons cela aux pros qui savent ce qu'ils font (ce qui ne les empêche pas non plus de faire des erreurs)...

Voilà le genre d'actualité dans lesquelles je vis actuellement. Les autres ne sont pas beaucoup plus gaies mais permettent un peu plus d'humour; ce sera pour une autre fois.

POUR TÉLÉCHARGER CE DOSSIER --->
CLIC.

J'ai hésité à ranger ce billet dans ma catégorie "actualité" ou "envers du décor". N'hésitez pas à me donner votre opinion.

EDIT LE 6 MAI
:
Je me permets de vous conseiller de regarder les commentaires aussi, ils sont particulièrement intéressants.
Et de donner un beau prolongement à cette page en allant lire quelques beaux poèmes sur ce thème (Lorca, Machado, etc) sélectionnés par Jean-Marie --->
CLIC.
Et "L'affiche rouge" d'Aragon chantée par Léo Ferré --->
CLIC.


Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aixue 15/05/2008 18:41

Je suis également contre la peine de mort, de quel droit quelqu'un peut décider de la mort d'une autre, qui qu'elle soit ? Il y a toujours des dérives (pauvres et riches, autochtones et étrangers, ect), des erreurs qui font qu'on ne peut pas réctifier les choses... En plus les méthodes utilisées sont souvent aussi cruelles que les gens qui sont exécutés. Pour moi, c'est kifkif entre le serial killer et le type qui a inventé la chaise électrique ou l'injection léthale.

Personnellement, si quelqu'un agissait cruellement avec quelqu'un qui m'est cher, je préfèrerai de loin savoir qu'il va croupir dans un trou pendant 20 ans plutôt que de le faire executer et hop, fini... bien sûr, il y a le problème des remises de peine, qui est lié au manque de place dans les prisons... Peut-être qu'on devrait arrêter d'enfermer les gens pour les petits délits et développer un peu plus le travail d'intérêt public... En prison, les détenus ne rencontre que des détenus, alors je vois pas trop comment ils peuvent changer... Enfin, rien n'est simple en ce monde !

Mimisan 15/05/2008 18:47


Rien n'est simple... mais tu présentes bien les divers aspects du problème


Oli 10/05/2008 17:23

" Le Japon est l'un des deux pays avancés, avec les Etats-Unis, où la peine de mort a toujours cours."Taiwan est aussi l'une des rares démocraties concernées. Mais je me garderais bien de juger ces pays.

Clo 08/05/2008 13:06

Coucou Mimi :)De retour je reprends tes articles parus en mon absence.1> Il est absolument sûr et certain que la peine de mort ou la charia dans d' autres pays, n' ont aucune influence sur la criminalité.Ou bien le criminel agit sur "un coup de tête" et donc n' a pas en tête le châtiment qu' il encourt, ou bien c' est un retors qui se croit trop malin pour échapper à la justice.Ce qui me gêne dans la peine de mort, c' est qu' on paye des fonctionnaires pour tuer quelqu' un qui a tué. Pour continuer dans cette logique absurde, il faudrait donc tuer les bourreaux ???C' est très shadokien !Mais quand on voit de sinistres indvidus comme Dutroux, je me prends à méditer sur l' éxécution capitale.Autre chose : Ici, en Turquie, la peine de mort est abolie depuis quelques années. Mais, très souvent les coupables de viols ou atteintes physiques sur des enfants ne vivent pas longtemps en prison. Les autres détenus se chatgent de lui.Il y a une quinzaine d' années, un sadique avait violé et étranglé 3 petits garçons. Il a été déclaré irresponsable, et interné. Au bout de 3 ou 4 ans, il a été remis en liberté avec suivi psy. Une semaine après, il a violé et étranglé 2 autres petits garçons.Cette fois-ci, il a été condamé à perpet, car entre temps la peine de mort a été abolie. 3semaines après, les gardiens l' ont trouvé pendu dans les douches.....

Mimisan 09/05/2008 15:53


Chère Clo, je te remercie, comme tous les autres dailleurs, de cette contribution à ce sujet, difficile ou délicat, il est vrai...

Je pense publier une synthèse des réponses; ce ne sera pas si difficile, les opinions convergent pas mal dans l'ensemble


Clo 08/05/2008 12:56

La peine de mort, bien qu' elle soit annulée dans beaucoup de pays, n' a jamais été dissuasive ( pas plus que la charia d' ailleurs).Mais quand je vois des mecs dans le genre du sinistre Dutroux (par exemple) qui risque de bénéficier d' un allègement de peine pour bonne conduite.... j' ai plein de points d' interrogation qui se forment dans ma petite cervelle.Sur la peine de mort, il y a beaucoup à écrire .....Gros bisous Mimi et bonne journée:)Je file voir ailleurs: trop de retard ... :0010:

jean-marie 06/05/2008 11:32

Merci pour le lien, ma chère Mimisan...tu as fort bien fait de renvoyer vers la vidéo de ton article pour Léo Ferré... elle est bien mieux présentée... il y a beaucoup trop de choses affichées chez moi...  Je ne suis pas encore fichu de me débrouiller avec les codes etc. Je suis nul !bises amicalesjean-marie

Mimisan 06/05/2008 14:09


Non non, ce n'est pas du tout pour ça, puisque le tien est très bien aussi, et s'ils vont à cette page que je leur propose, ils verront ta version, qui est très normalement présentée.