Le Premier Janvier (shôgatsu) au Japon.

Publié le par Mimisan



Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us
On peut dire qu'en quelque sorte, ce jour-là, on rend hommage à Amaterasu-Soleil: on se rend au sanctuaire shintoïste, le fin du fin étant d'y aller dans la nuit pour minuit. Le soleil est aussi ce qui figure sur le drapeau du Japon, de sortie ce jour-là
Image Hosted by ImageShack.usIl est 11 heures, il fait un temps magnifique, je débouche de ma rue dans l'avenue Nittele-dori et suis ainsi aveuglée par le soleil dans les drapeaux. Et vous voyez que c'est
absolument désert...

Lorsque nous arrivons à l'approche du sanctuaire, comme tous les ans le petit sakura d'hiver qui est là est bien fleuri, provoquant la surprise de tous les visiteurs qui ne connaissent pas encore ce lieu. Nous, c'est notre "paroisse". Et j'ai déjà montré dans ce blog de nombreuses photos et videos de "matsuri", fêtes de ce sanctuaire à Akasaka.
Image Hosted by ImageShack.us
Il y a déjà foule; mais on a prévu l'affluence: on a installé un portique métallique qui supporte 12 clochettes, l'unique habituelle ne permettant pas un bon écoulement de la foule (voir l'image titre). Quand on arrive enfin après avoir fait la queue, on jette une pièce (ou un billet) dans l'espace aménagé pour les recevoir, on agite la clochette pour dire aux divinités "coucou, bonjour, on est là, on pense à vous", on tape deux fois dans les mains et on s'incline, moment où en principe on a des pensées de prière. Si on n'a que des prières irréalisables, on est tenté de s'abstenir.

Image Hosted by ImageShack.us
Cette année, j'ai moins vu de kimonos; aurait-il fallu attendre un peu plus tard dans la journée?
Image Hosted by ImageShack.us
Et puis on boit le sake rituel: versé en 3 gestes symboliques, et il ne doit pas être bu d'une seule rasade, mais, théoriquement, en 3 fois, même s'il y en a très peu. Je précise que c'était du sake de très bonne qualité.

Image Hosted by ImageShack.us
Ensuite, on va acheter la flèche sensée nous protéger des mauvaises choses. Pas très efficace, je peux vous le garantir. Mais on va tout de même sacrifier au rituel.

Image Hosted by ImageShack.us
Il faut la bénir. Comme on est loin d'être seuls, il faut attacher un mouchoir ou une écharpe à la flèche pour ensuite la reconnaître quand on la récupérera.On voit là la mienne en premier plan. Les jeunes filles qui interviennent vont exécuter une sorte de petite danse rituelle. Lorsqu'elles agitent la sorte de clochettes groupées (suzu), elles font "o-arai", c'est à dire qu'elles nous lavent de nos vilaines choses.

Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us


shogatsu-1-maiko-fleches.jpg
A SUIVRE...
 

Publié dans traditions

Commenter cet article

Bandolera 06/01/2008 16:13

Merci Mimisan ... Peu de kimonos mais celui de la dame qui est venue pour le rite est splendide ... Le sake, j'adore, mais ça me coupe les jambes, au propre ! J'ai l'impression qu'il n'existe plus rien sous mon genou, ça fait une drôle d'impression ... Je te souhaite un bon début de semaine ... :0010:

Annick 06/01/2008 05:37

c'est très dépaysant....de beaux rituels.....bisous du dimanche....chez moi,une histoire de galette...

Mimisan 06/01/2008 06:52

On va aller voir ça :D

leo 05/01/2008 19:39

Bonne Année                              Léo

Mimisan 06/01/2008 06:51

Merci :DJ'ai voulu aller sur le blogue laissé en signature, mais on me dit qu'il n'existe pas...

dgidgi :0040 05/01/2008 17:41

Merci du rêve que tu viens de m'offrir , bon WE *** dgidgi ***

:0010:soleil51:0014: 05/01/2008 16:55

    Bon week end et bizzz du pays de Râ ! !     @nne marie