Japon: catastrophes du 1er janvier à la fin octobre 2.007

Publié le par Mimisan

SEISMES:

15 séismes d'une magnitude égale ou supérieure à 5.0 sur l'échelle de Richter sont survenus dans la circonscription consulaire  deTokyo cette année.

- 16 janvier, SHIZUOKA
Un temblement  de terre de magnitude 5.7 sur l'échelle de Richter a touché la région de Tokyo et l'est du Japon dans la nuit du 15 au 16 janvier. La secousse, qui a eu lieu à 03h18 locales, a été assez fortement ressentie à Tokyo mais elle n'a pas fait de dégâts majeurs ni de victime. Il n'y a pas eu d'alerte au tsunami.

- 17 février, HOKKAÏDO
Deux tremblements de terre, de magnitude 6,6 et 4,9 sur l'échelle de Richter, ont secoué le 17 février l'île de Hokkaido, dans le nord du Japon, sans faire de dégats ni de victime. Le premier séisme, le plus fort, a eu lieu à 09h03 locales et a été suivi par une secousse à 09h22, dans l'est de l'île. "Il se peut qu'il y ait un changement infime du niveau de la mer mais il n'y a aucun danger de dégât", a indiqué l'Agence météorologique nippone dans un communiqué. L'épicentre des deux séismes se situait à une cinquantaine de km au large du cap Erimo. Leur hypocentre a été localisé à 50km sous la mer.

- 8 mars, IZU
Un fort tremblement de terre d'une magnitude de 6.0 sur l'échelle de Richter s'est produit à 14H04 heure locale dans l'Océan Pacifique au large de la côte est du Japon; aucune alerte au tsunami n'a cependant été lancée. Ce séisme n'a fait ni victime ni dégât. Son épicentre se situait à 580 km au sud-est de Tokyo près de l'île Tori-shima.

- 18 mars, HOKKAIDO
Une secousse d'une magnitude de 5,8 sur l'échelle de Richter s'est produit le 18 mars à 22h25 heure locale dans le nord de l'Océan Pacifique et a été ressenti le long de la côte est de l'île de Hokkaido. Aucune alerte au tsunami n'a été lancée, aucune victime ni dégât. L'épicentre était à 88 km au nord de Tokyo.

- 19 mai, HOKKAIDO
Un séisme d'une magnitude de 5,5 sur l'échelle de Richter a secoué le nord du Japon, sans faire ni dégât ni victime; il a eu lieu à 01h00 heure locale à 105 km à l'est de Hakodate sur l'ïle de Hokkaido; aucune alerte au tsunami n'a été émise.

- 1er juillet, HOKKAIDO
Une secousse de magnitude 5,6 sur l'échelle de Richter est survenue au nord de l'ïle de Hokkaido, sans causer toutefois de victime ni de dégât. Il s'est produit à 13h12, l'épicentre se trouvant au nord-est de Kushiro.

- 16 juillet, NIIGATA
le centre du Japon a été frappé, lundi 16 juillet, par un séisme de magnitude 6,8 sur l'échelle ouverte de Richter, soit l'un des plus puissants enregistrés dans le pays ces dernières années. Un bilan établi par les hôpitaux de la région fait état de 10 morts et plus de 1.000 blessés. Pratiquement tous les morts sont des octogénaires ou des septuagénaires.
A Kashiwazaki, la ville la plus touchée par la secousse de ce lundi, plus de 2.000 bâtiments ont été détruits ou endommagés. Près de 5.000 rescapés, dont de nombreux vieillards, certains à la santé fragile, ont été hébergés dans des abris provisoires de la région de Niigata.
Le séisme a provoqué un incendie et et une légère fuite radioactive dans l'une des plus grandes centrales nucléaires du monde, celle de Kashiwazaki-Kariwa, au nord-ouest de Tokyo et située à proximité de l'épicentre du séisme. "Nous pouvons confirmer que de l'eau contenant de la matière radioactive a fui", a reconnu un porte-parole de la compagnies Tokyo Electric Power, Shougo Fukuda. En revanche, ce dernier a précisé qu'aucun employé n'avait été exposé à des radiations et que "la fuite est bien en-dessous des niveaux qui pourraient affecter l'environnement". Kashiwazaki-Kariwa fournit en électricité la capitale située 250 km plus au sud.
Survenu à 10h13 heure locale sous le fond de la mer du Japon, au large de la préfecture de Niigata, le tremblement de terre a  provoqué des mini tsunamis et a été suivi de nombreuses répliques, dont deux ont atteint des magnitudes de 6.6 et de 5.6 , selon l'Agence météorologique japonaise.
Le séisme a été ressenti dans presque toute l'île principale de Honshu et a longuement fait trembler les gratte-ciel de Tokyo. Le service des trains à grande vitesse Shinkansen a été interrompu sur plusieurs lignes, des autoroutes ont été fermées ainsi que l'aéroport de Niigata, pour vérifier que les pistes n'ont pas été endommagées. Il y a eu des coupures  de courant.  Une cellule de crise avait été mise en place par le gouvernement.

- 16 août, CHIBA

La région de Tokyo a été secouée à 04h15 par un séisme de magnitude 5.3 sur l'échelle ouverte de Richter, a annoncé l'Agence météorologique japonaise. Aucune victime ni dégât n'ont été signalés. L'épicentre a été localisé à 30 km de profondeur sous l'Océan pacifique, au large de la préfecture de Chiba à l'est de Tokyo. Elle a été assez fortement ressentie dans la capitale et sa région. Aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée.

- 18 août, CHIBA
Une série de séismes d'intensité modérée a secoué la région de Tokyo, avec notamment une secousse de magnitude 5.1 à 16h55 heure locale. Aucune alerte au tsunami n'a été lancée. L'épicentre de cette secousse se trou
vait à l'est de la préfecture de Chiba à seulement 20 km de profondeur. Il n'y pas eu de dégât; à Chiba, une dame de 67 ans s'est cassé le bras en tombant.

- 22 août, HOKKAIDO

Un séisme de magnitude 5.2 sur l'échelle de Richter a touché la préfecture d'Aomori à 16h26 sans causer ni victime ni dégât. De plus, une alerte au tsunami a été déclenchée. L'épicentre se trouvait à l'est de Oshima sur l'île de Hokkaido.

- 21 septembre, CHIBA
Une secousse de magnitude 5.0 sur l'échelle de Richter est survenu à l'est de la côte de la préfecture de Chiba, sans causer toute fois ni victime ni dégât, ni tsunami. Il s'est produit à 7h54.

- 9 octobre, HOKKAIDO
Le nord du Japon a été secoué par un séisme d'une magnitude de 5.8 sur l'échelle de Richter, mais il n'a causé ni victime ni dégât. Il est survenu à 02h10 heure locale au large de la côte est de l'île de Hokkaido, son épicentre se trouvait à 1050 km au nord de Tokyo et 200 km à l'est de Kushiro. Aucune alerte au tsunami n'a été lancée, aucune victime ni dégât n'ont été recensés.

- 26 novembre, FUKUSHIMA
Un tremblement de terre modéré d'une magnitude de 5,9 a frappé le nord-est du japon, sasn faire  devictimes ni d edégâts matériels. Selon l'Agence météorologique du japon, son épicentre était situé à 40 km sous mer, au large des côtes de la préfecture de Fukushima, à 250 km environ au nord de Tokyo. L'Agence précise qu'il n'y a aucun risque de tsunami.

TYPHONS
:
Remarque:
cette page est la copie d'un des documents remis aux responsables d'ilots lors de la réunion de la commisssion sécurité, au début décembre.
je regrette qeui pour les typhons on n'ait pas donné leur numéro. En effet, au Japon on ne les désigne pas par un nom plus ou moins fantaisiste mais par le numéro d'ordre où ils se sont formés dans l'océan. Quand on vit au Japon, ce nom, on ne connait pas du tout. Ce serait bien que sur ce document, on donne les deux indications.


- Typhon MAN-YI du 9 au 15 juillet.
Le bialan du typhon Man-yi est de 3 morts et plus e 70 blessés au japon. Man-Yi s'était déplacé avec des vents atteigant 162 km/h direction est-nord-est d'Okinawa jusqu'à la région du Tokai en traversant l'île d eKyushu. Man-yi a tué 3 personnes à Okinawa, dont un enfant d e11 ans emporté par une rivière alors qu'il tentait  de récupérer un ballon. Les autorités avaient conseillé à des milliers d'habitants d'évacuer leur logment. Les transports ont aussi été perturbés, avec l'interruption du trafic ferroviaire, la fermeture d'autoroutes et l'annulation de 213 vols.

- Typhon FITOW du 8 au 10 septembre
Le typhon "Fitow" a balayé Tokyo et sa région avec des pointes de vent  de126 km/h, faisant 2 morts et plus d e80 blessés. Fitow (le nom d'une fleur en Micronésie), qui s'est transformé en dépression tropicale, était passé au-dessus du nord du Japon opur disparaître en mer d'Okhotsk. Ce typhon est l'un de splus puissants de ces dernières années au Japon. Les deux personnes ayant trouvé l amort sont un homme âgé de 76 ans tué par la chute d'un arbre dans  la cité balnéaire de Karuisawa, et un sans domicile fixe, emporté par une rivière en crue. Plus de 200 vols aériens ont été annulés à l'aéroport de Tokyo-Haneda.
L'intensité du Fitow était légèrement inférieure à celle de "Tokage", le typhon le plus dévastateur à balayer le Japon en un quart de siècle en octobre2004 et qui avait fait des dizaines de morts.

- Typhon FAXAI du 27 octobre
Le typhon N°20 dénommé FAXAI ( ça devrait toujours être indiqué comme ça) a longé la côte est de l'île de Honshu apportant de fortes pluies et des vents violents (atteignant 144 km/h) dans la région du Kanto. Il a causé la mort d'une personne, un surfer dans la préfecture de Kanagawa, et 3 blessés, dans les préfectures de Kanagawa, Tokyo et Chiba.

TSUNAMI
:

- 13 janvier, HOKKAIDO
Un très fort séisme au large des îles russes des Kouriles a déclenché samedi une alerte au tsunami dans le nord du Japon et l'évacuation  de plusieurs dizaines de milliers de personnes, mais seule une vague de 10 cm  de hauteur a finalmeent été observée. Le tremblement de terre est survenu à 04h24 heure locale dans le nord-ouest de l'Océan Pacifique. Sa magnitude sur l'échelle de Richter a été évaluée à 8.3 par l'Agence météorologique japonaise. D'après le classement établi par les spécialistes américains, il s'agit du 23e plus fort séisme jamais enregistré dans le monde.
L'Agence météorologique japonaise a émis une alerte au tsunami valable pour le littoral nord de l'île septentrionale de Hokkaido, où des vagues d'un mètre de haut étaient susceptibles de s'abattre, et a lancé un appel à la vigilance pour la quasi totalité de la côte est de l'île principale de Honshu, dont Tokyo. Le Centre d'alerte au tsunami du Pacifique dont le siège est situé à Hawaii (Etats-Unis) a pour sa part déclenché une alerte, qu'il a ensuite levée, pour le Japon, le Pacifique, la Russie, Taïwan, les Iles Marshall ainsi que pour plusieurs autres petites îles du pacifique. Au final, une vague  de10 cm de haut a été observée dans le nord du Japon, a rapporté l'Agence météorologique nippone.
Le gouvernement avait mis en place une cellule de crise et fait évacuer des dizaines de millier d'habitants des zones menacées. selon les médias nippons, environ 37.000 foyers dans 22 municipalités ont reçu l'ordre de partir immédiatement pour se mettre à l'abri.



Comme dit plus haut, c'est là la copie d'un document établi par la section consulaire et remis ausx responsables d'îlots.

Quelques éléments à remarquer:
Le Hokkaido a la vedette au hit-parade des tremblements de terre, cette année.
Dans l'ensemble, peu de dégâts, surtout humains. Mais quand il y en a, c'est très important; et bien sûr, ce sont les plus faibles qui sont le plus touchés.

La centrale nuclaire: c'était le thème principal d ela réunion. Il y aura bientôt un compte-rendu.

Je vous suggère (pour n epas dire: je vous conseille) de lire les autres choses publiées dans ce domaine. Vous pouvez les trouver dans le bouton "sécurité" qui est dans l'en-tête ou dans "thèmes" colonne de droite, l'intitulé "sécurité".



Commenter cet article

Véro 31/12/2007 11:33

Livré de la sorte, c'est un bilan impressionnant. Véro

Clo 22/12/2007 10:20

Bonjour Mimi :) Je suis effarée par le nombre ( heureusement !) peu élevé des victimes lors de ces séismes, preuve que les constructions sont vraiment bien faites et que les Japonais bien informés, ont acquis des automatismes. D' ailleurs tu le dis pour toi-même dans ton article  "Comment  vivre dans un pays à forte activité sismique ". Je t' embrasse et te souhaite un bon Noël.

Annick 18/12/2007 22:39

et bien,je ne savais pas tout ça...ça fait beaucoup pour une seule année....
bisous de Guyane.

oursonne libre 18/12/2007 22:05

mes amis qui sont en poste à Bombay doivent partir dans l'année 2008 pour tokio. Je devais m'y rendre avec mon ado olivia mais apres avoir lu ton article je sens que je vais encore hesiter comme pour la chine à la toussiant 2008.

:0038: @nne marie:0002::0010: 18/12/2007 16:12

Cela fait froid dans le dos ! !
Bon mardi et gros bisous de la mer rouge ! ! ! !
@nne marie