Ça, c'est une nana

Publié le par Mimisan


J'ai un peu envie d'oublier le sale temps qui nous agresse depuis deux jours, pluie diluvienne, vent, en raison d'un typhon tardif. Je devrais dire "exceptionnellement" tardif, comme ça n'arrive qu'une fois tous les 10 ans, et lié à un été exceptionnellement chaud et prolongé.

Nous allons donc retrouver le beau temps et le bon air du Musée en Plein Air de Hakone (Chôkoku no Mori), et découvrir une des nombreuses œuvres qui y sont présentées. Une œuvre d'une artiste française, mais qui a passé la plus grande partie de sa vie aux Etats-Unis.

Image Hosted by ImageShack.us
Oui, il s'agit d'une nana de Niki de Saint-Phalle "La Dame au Sac". Je cite une biographie qui est elle-même quasiment une citation non avouée de Wikipedia:

<<Née en France, Niki de Saint Phalle a suivi sa famille aux Etats-Unis suite à un krach boursier. Fortement perturbée par un père incestueux, elle travaille d'abord comme mannequin pour 'Vogue', 'Life' et 'Elle'. Puis elle débute sa carrière artistique, encouragée par le peintre Hugh Weiss. 'Les tirs', performances durant lesquelles des spectateurs sont invités à tirer à la carabine sur des poches de couleur, éclaboussant ainsi des assemblages de plâtre, la rendent célèbre. Elle intègre alors le cercle des 'nouveaux réalistes', jouant le rôle de médiatrice entre les avant-gardes française et américaine. Elle crée des ex voto, puis des 'Nanas', femmes plantureuses et colorées en grillage, papier mâché et polyester. Ses oeuvres plus tardives comme la 'Fontaine Igor Stravinski' à Paris, le 'Jardin des Tarots' en Toscane, ou les 'Meta-Tinguely' en hommage à son mari disparu, mêlent poésie et humour, esprit du jeu et angoisse. Engagée dans l'association AIDS, Niki de Saint Phalle succombe à une maladie respiratoire liée aux vapeurs toxiques inhalées durant la préparation de ses oeuvres.>>


Image Hosted by ImageShack.us

Ses nanas sont je crois ce qui est le mieux connu du grand public. Avec leurs formes plantureuses et leurs costumes, voire leurs poses, elles expriment la féminité. Celle-ci a également recours aux accessoires.

Image Hosted by ImageShack.us
Le public japonais qui la découvrait semblait assez intrigué. Pourtant, ce lieu dédié aux œuvres contemporaines ne manquait pas d'œuvres originales. Mais il faut bien reconnaitre que celle-ci, avec ses trois mètres de haut et ses formes imposantes était aisément remarquée
En préparant cet article, j'ai lu qu'une de ces nanas, "La Paysanne" avait disparu du Centre Pompidou et n'avait jamais été retrouvée. C'est pourtant une masse de fil de fer, de papier mâché et de polyester de trois bons mètres de haut qui pèse plus d'une tonne!

Image Hosted by ImageShack.us

Avant de vous quitter, elle vous souhaite un bon week-end et espère qu'elle va vous inspirer :D


anti_bug_f le

Commenter cet article

Véro 11/11/2007 19:39

je n'en reviens pas. Comment peut-on faire disparaître un objet pareil sans se faire remarquer ? Véro

Annick 01/11/2007 17:29

sympa,cette "nana" !!!!!

christophespb 30/10/2007 16:02

Certe, c est une super-nana :D !

Mimisan 01/11/2007 10:02

T'en veux une comme ça? :lol:

Clo 29/10/2007 18:24

Ça c' est de la nana ! Bisous :)

Mimisan 30/10/2007 13:59

Au moins, les formes sont la :lol:

Maurice 29/10/2007 07:59

il fait beau sur ToulouseBonjour du chemin

Mimisan 30/10/2007 13:53

Alors profitons en quand il est la