Septembre - octobre 69, sur la route du Japon par voie maritime: escale à Bombay (Mumbai)

Publié le par Mimisan

techo_w3.jpg

Vous vous rappelez Dakar ---> Durban ---> Mombasa? Il est grand temps maintenant que je vous parle de l'escale suivante: Bombay renommée maintenant Mumbai. Mais avant, je vais vous montrer quelque chose. 
Ce printemps, mon mari m'a exhibé quelque chose tiré de ses fonds de tiroir et m'a emandé ce que c'était. J'aurais pu lui dire que c'était quasi une pièce de musée: son billet de bateau pour son passage Yokohama ---> Marseille en 1965...

billet-bateau-1.jpg billet-bateau-2.jpg

Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
et j'ai trouvé une image du bateau:

Image Hosted by ImageShack.us

BOMBAY.

Fichier hébergé par Archive-Host.com
L'arrivée avait été assez impessionnante.

Dans mes souvenirs d'il y a 38 ans: une très vaste baie. Une lumière extraordinaire. Un peu comme sur cette image emprunté au net, mais en tellement plus intense. Pas rouge. Plutôt dans des tons rose un peu orangé; mais intense et diffus à la fois. Absolument tout était emprunt de cette couleur un peu voilée par une sorte de brume. Un des couchers de soleil m'ayant le plus marquée, avec un autre vu à l'aéroport de Tahiti, au retour  de Bora Bora.

Et pour moi, ça m'est resté comme la couleur de l'Inde. Un pays où j'étais déjà allée l'année précédente, pour mes activités saisonnières dans le tourisme, en Inde du Sud: Pondichéry, Bangalore et Mysore, depuis Ceylan où j'étais restée basée pendant au moins un mois et demie.

Le soir de l'arrivée à Bombay, je me souviens de quelque chose come un petit tour d'orientation de Bombay la nuit; mais bien sûr, le souvenir qui m'est resté, c'est celui des gens couchés sur le trottoir pour y passer la nuit... ils étaient nombreux, plus nombreux que nos clochards rebaptisés SDF...

Le lendemain matin, le vrai tour d'orientation de la ville de Bombay.
J'en ai relativement peu de souvenirs précis, sauf un très net: celui de la Tour du Silence. Cette tour où les corps sont déposés pour être nettoyés par les charognards...
Ce qui a contribué à ce que ça devienne un souvenir aussi net contrairement au reste, c'est une rencontre que nous y avons faite.
J'ai déjà eu l'occasion de dire qu'à bord de notre navire il y avait entre autre une jeune femme mariée à un médecin indien, qui avec sa petite fille de 7 ans venait rejoindre celui-ci à Bombay. Et le hasard a voulu que notre groupe la rencontre justement à cet endroit: son mari lui faisait son tour d'orientation de la ville et avait inclus ce lieu, lui aussi: j'ai le souvenir d'une belle vue de la baie depuis cet endroit.

Et nous avons tous été fortement marqués par la façon dont cette femme vivait ses premières impressions: arrivée la veille au soir, elle était déjà attérée de ce qu'elle découvrait.
J'ai très souvent pensé à elle, me demandant ce qu'elle était devenue, si elle avait pu s'adapter, etc.

Finissons sur une note plus gaie, en vous racontant une anecdote qui aurait pu devenir une grosse mésaventure.

Lorsque le tour organisé se terminait à un magasin de souvenirs, il nous a paru qu'on arriverait "très" en avance au navire par rapport à l'heure de départ. Mon mari, pourtant "père la prudence" décide qu'on prend encore un peu de temps sur place et qu'on retournera au navire en taxi. Peut-être étions nous déjà un peu justes dans les délais au moement où nous avons pris le taxi. Mais en plus, on a fini par se rendre compte qu'il nous emmenait à l'aéroport au lieu du port. Vite un dessin maladroit sur un bout de papier, il comprend cette fois semble-t-il, mais nous voyions l'heure à nos montres et avions cette fois une confiance limitée sur la capacité à nous emmener là où il fallait. Imaginez notre inquiétude, pour ne pas dire notre angoisse. Quand nous sommes arrivés en vue de la passerelle, des hommes d'équipage étaient en haut, sur le point de la lever: arrivait le moment où ils estimaient ne plus pouvoir nous attendre.
Mon dieu, qu'on est bête quelque fois quand on est jeune!

L'étape suivante: Colombo à Ceylan. Une escale dont nous avons particulièrement bien profité. Ce sera pour une autre fois.

Articles associés:

Septembre 69: Marseille ---> Yokohama par voie maritime: Barcelone, Dakar.
Dakar --> Durban ---> Mombasa.







 

Commenter cet article

Michel Zimmermann 22/11/2007 23:35

Bonjour Mimi,

Je viens de découvrir votre site par hasard, j'ai commencé à lire avec grand bonheur.

Je déborde de travail, car je suis bijoutier et assez fou pour tout faire entièrement à la main et sans moulage. Noel approche, je manque donc un peu de temps.

J'enseigne mon métier à une jeune femme japonaise.

J'aimerai pouvoir discuter avec vous ce cette belle culture japonaise respectueuse du beau travail.

À bientôt Mimi Belle journée

Michel Zimmermann
www.zimmermann-quebec.com ( pour en savoir plus sur moi )

Mimisan 23/11/2007 09:15

BienvenueJe suis sure que votre élève-disciple est très adroite. (je suis allée faire un tour sur le site, félicitations)

tina 25/10/2007 21:35

Bombay.... j'ai failli y aller  étudiante mais les examens m'ont laissée en France et les copains y sont partis sans moi.... je me souviens qu'au retour une copine racontait qu'elle vomissait tout le temps et qu'elle a failli rentrer de suite... c'etait trop dur pour elle... à l'époque j'avais une correspondante épistolaire dans cette ville, je leur ai donné son adresse , ils ont pu la rencontrer ce fut une belle rencontre pour eux..........  moi j'ai eu droit .... aux photos...!!! ihihihi

:0091: Lili-Flore :0010: 25/10/2007 16:15

c'est merveilleux d'aller dans son pays d'adoption par ce magnifique voyage de noce, j'aime bien cette façon que tu as de raconterTon mari est un vrai conservateur?bonne journée, super bigs bisous 

jacqueline 25/10/2007 13:39

Bonjour Mimisan. me voilà revenue de mon petit voyage en Algérie et j'ai lu avec beaucoup de plaisir ton article sur cette escale..Les documents que tu montres sont aussi des trésors..Certainement que lorsque nous étions plus jeunes nous n'accordions pas beaucoup d'importance à ces bouts de papier!! mais heureusement que nous ne les avons pas jetés car ils nous rappellent tant de souvenirs. Ce week end je vais essayer de faire le petit bonjour de ROme...

Mimisan 25/10/2007 18:20

Contente de te savoir d eretour :D

Clo 24/10/2007 20:43

J' ai toujours été surprise de la capacité de nos sens à appréhender un lieu inconnu. Les odeurs, les couleurs, les sons....Et souvent la première impression est déterminante. Pauvre femme ! J'espère qu' elle se sera habituée.Bises et merci pour ces beaux voyages :0010:

Mimisan 25/10/2007 19:18

Une amie hôtesse de l'air m'a dit que dès l'ouverture de la porte de l'appareil, elle sentait le pays...