Sécurité: la réunion d'information à la Croix-Rouge

Publié le par Mimisan

Voilà enfin le compte-rendu  de la réunion d'information destinée aux îlotiers et à eux de répercuter après des personnes de leur zone. Ce que je fais avec ce blogue.

 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU 29 JUIN A LA CROIX-ROUGE-Japon

ambassadeur.jpgLe vendredi 29 juin avait lieu l'une des 2 réunions annuelles des îlotiers de la communauté française. Monsieur l'Ambassadeur a ouvert la séance, Monsieur le consul, Mrs Leclerc - organisateur de la séance - étaient présents. Les intervenants japonais seront précisés au fur et à mesure.
Etaient également présents les consuls des Etats-Unis et du Canada au titre de la collaboration entre les divers pays pour la sécurité, le système français étant une référence pour beaucoup. (si si)



consul-copie-1.jpgUn rapide rappel est fait des îlotages avec 150 îlotiers. Il est précisé aussi que globalement, la population française est en augmentation de 5% par rapport à l'an dernier.
Le réseau d'îlotage a été créé en 1997, la commission en 99.

INTERVENTION DE M. Itaru MACHI; président de la Croix-Rouge Japon.

- Il y a maintenant 120 ans que cette institution a été créée, mais c'est la première fois qu'elle accueille des diplomates étrangers de grands pays.
Itaru-Machi-copie-1.jpg- Est rappelé l'historique de la Croix-Rouge qui est maintenant une fédération internationale
- Au Japon, elle a des centres dans 47 départements, des hôpitaux, la collecte et répartition de sang, 2 centres d'accueil d'enfants défavorisés, mais l'essentiel de son action réside dans prévention et interventions dans les cas de catastrophes.
-  Une fois de plus, il nous est dit que dans les 10 ans, il y a 30% de risque de grand séisme dans le Kanto (Tokyo et sa région), et dans les 30 ans, 70% de risque, donc de toute façon, il y en aura un un jour ou l'autre (remarquez, ça fait 38 ans que j'entends dire ça...)

DONC, LA PREVENTION EST TRÈS IMPORTANTE

INTERVENTION DE M. MIYAZAKI en charge des services de secours

Miyazaki.jpg- au Japon, la Croix Rouge, c'est 55.000 employés, 3.320.000 bénévoles, un statut assuré par le gouvernement japonais au sein de la Fédération de la Croix Rouge et du Croissant Rouge

5 catégories de secours:
- la fourniture du sang, 69 centres dans le pays, elle a l'exclusivité de cette activité.

- réceptionner et distribuer les dons.

Exemple le tremblement de terre de Niigata qui a provoqué de gros dégâts: 37.176 millions de yens ont été distribués , 200.000¥ par famille, 2 millions de ¥ pour ceux qui avaient perdu leur maison
Il y a des bureaux locaux dans 47 départements, les activités de proximité sont ainsi facilitées.

hopitalambulant.jpg- Activités de secours médical.

Un accord est signé avec le Ministère de la santé pour la possibilité de donner des traitements médicaux. Elle a 92 hôpitaux répartis dans presque tous les départements, dont 4 à Tokyo. TOUS les hôpitaux coopèrent pour suppléer aux manques d'une zone sinistrée
Il y a des équipes permanentes de secours:
485 dans tout le territoire, 32 sur Tokyo
Une équipe comporte un minimum de 6 personnes: un médecin, un chef-infirmier, 2 infirmiers(ières), un(e) assistant(e), un chauffeur. Au besoin on ajoute une sage-femme et un pharmacien.
Chaque équipe dispose d'une ambulance et d'une trousse d'urgence.
Il y a régulièrement des stages de formation (ex le 4 & 5 oct)
tente-unit--.jpg- Où installer les centres de secours? Il y a des unités mobiles (dERU= domestic Emergency Response Unit) qu'on peut installer dans les cours d'école (elles sont grandes), dans les aires de parking, des camions de 3,5 tonnes avec conteneur élévateur qui peut servir de pièce climatisée. La tente déployée fait 10m de côté et 4m de haut, on peut y installer des cloisonnements à l'intérieur. 14 personnes pour une unité. Ce type d'installation a déjà été utilisé à Muikamachi (Niigata).




- Stockage, approvisionnement et distribution

couvertures: 260.000,  emballées sous vide pour les protéger.
"sleeping kit": 16.000
trousses d'urgence: 20.000
serviettes de bain compressées: 10.000
Kits pour un meilleur sommeil:  il y a donc tapis de sol, boules quies, masque pour les yeux (dans ces gymnases refuges, on laisse de la lumière 24h/24...), pantoufles, brosse à dent et mini-tube de dentifrice... et il faudrait 2 couvertures personne;
On tire les leçons des expériences passées; de façon plus récente que Kobé, celle du tremblement de terre de Niigata en février 2005 où plus de 3.000 personnes étaient entassées dans la gymnase d'une école...

mat-urgence-1.jpgmat-urgence-2.jpg

ishikawa-refuge.jpg
Sécurité des citoyens étrangers

Le réseau mondial de la Croix-Rouge est utiisé aussi pour les recherches de personnes. C'est une activité fréquente; mais tout particulièrement en cas de séisme. Dans ce domaine, ce que font les Français avec leur réseau d'îlotage est encore mieux mais la Croix-Rouge-Japon fait ce qu'elle peut dans ce domaine aussi.

Les prévisions en matière de séisme

En 1978, 10 zones du Japon étaient indiquées comme à risque.
Sur les 10, deux n'ont pas encore subi de tremblement de terre important ( l'adjectif est important, depuis cette date, j'ai senti beaucoup de tremblements de terre à Tokyo, mais rien de grave, "d'important"), 2 ont été épargnées jusqu'à la date d'aujourd'hui: Tokyo et le sud du Kantô. Mais une chose est sure, nous dit-on, ça arrivera un jour
...


Dans les estimations, on dit que s'il y a un séisme de M7,3 (comme celui de 1923) se produisant vers 18h (l'heure où beaucoup de monde est en déplacement ), un soir d'hiver avec un vent de 6m/seconde... il y aurait 5.600 morts (nettement moins que Kobe), 159.000 blessés (la population de Genève)
Il y aurait aussi les personnes coincées dans les ascenseurs (quand on sait le nombre d'étages de nombre d'immeubles de bureau et même d'habitation...) mais aussi les difficultés pour tant de personnes pour rentrer chez elles (on habite généralement loin de son lieu de travail, 1/2h ou 3/4 h de trajet simple, on fait partie des veinards), c'est sur ce problème là que l'accent est mis ces dernières années. On estime leur nombre à presque 4 millions.
Rappelons que lorsqu'un séisme atteint 5 et plus, les trains (métro et autres) s'arrêtent
Il y aura donc un très grand nombre de personnes coincées dans la proximité des principales gares, 100 à 200.000, le plus grand nombre sur Shinjuku et Shibuya.; imaginez les problèmes d'eau, de toilettes, les risques de panique
Les étrangers: 7900 sur Tokyo, c'est le chiffre sur lequel on se base lorsqu'on fait ce genre de prospective. Il sera précisé ensuite qu'il s'agit d'étrangers touristes de passage. Difficulté pour eux d'avoir accès à l'information.
Cette fois, c'est sur Shinjuku et sa gare qu'un exercice de grande envergure aura lieu en janvier ou février prochain; plus de 100P personne joueront le rôle de cux qui ne peuvent pas rentrer chez eux.

Une opinion personnelle: ces chifres quand au nombre des victimes me parait très optimiste, et je sais que d'autres pensent de même. Mais faisons semblant d'y croire...

---------------------

QUESTIONS/REPONSES

Pourquoi moins de décès qu'à Kobé alors que la ville a beaucoup plus d'habitants?
- des progrès ont été faits pour la construction avec la loi de 1985
- l'épicentre ne serait pas sur les lieux très peuplés
- les efforts d'information, prévention

A retenir que contrairement à ce que l'on croit souvent, les endroits les plus surs sont à Shinjuku le quartier d'Isetan, des gratte-ciel, si on est là à ce moment-là, autant y rester.
-les inscriptions des Français au consulat: presque tous le font, ce qui est fort loin d'être le cas habituellement. C'est sans doute lié à la conscience des risques et donc d'autant plus intérêt à procéder à cette formalité.


-----------------------------

Pour les personnes qui trouvent le sujet un peu austère pour un week-end de fête: il fallait que je comble mon retard, mais un sujet plus gai, ça vient, ça vient très vite, qu'on se rassure ;-)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BOULLET Christine 15/07/2007 22:10

Mimi,Est pour cette raison que je trouve qu'il y a plus de japonais à Paris car il y 10 15 ans il y en avait moins... Est-ce que les japonais partent au cas il y aurait un gros tremblement de terrebonne soiréechristine boullet

Mimisan 16/07/2007 02:56

Non, je ne pense pas que ce soit pour cette raison. Simplement, comme les Français, ils s'exportent un peu plusEt ils se sont mis, quelques uns d'entre eux, à voyager un peu différemment, un peu plus "d'aventurier" qui se lancent à partir sans être dans un groupe organisé.Et ceux qui fuient en venant autrement que pour leur entreprise qui les expatrie temporairement ou pour quelqeus jours de voyage, ces autres donc ce serait plutôt pour fuir le poids de la société à la japonaise et profiter d'une autre forme de qualité de vie.Bises

El Nino 15/07/2007 15:37

Pour moi, c'est marrant, parce que ça dépasse rarement la magnitude 5.

El Nino 15/07/2007 06:00

Je me demande si on pense souvent qu'on pourrait être frappé par un "Big One" à Tokyo qui pourrait vous coincer sous les décombres.Ici, à Lima, il y a déjà eu des tremblements de terre meurtriers, mais je ne m'en formalise pas. Pour l'instant, je trouve ça rigolo , et j'attends même le prochain avec impatience, histoire de "rigoler" un peu et de le raconter sur mon blog.Bon typhon aussi !

Mimisan 15/07/2007 08:03

On y pense tout le temps, très consciemment ou nonNe pas oubleir qu'il y a aussi les trucs qui peuvent nous tomber dessus, il ya donc un certain nombre de précautions à prendre pour les meubles et accessoiresNon, ça n'a rien de marrant. Mais on peut faire mine de le prendre comme ça pour surmonter l'angoisse possible l'humour étant le sourire du désespoir,nous dit un humoriste...Reste à voir pour pouvoir "le raconter sur le blog" même si tu t'en sors (je doute que Lima ait beaucoup de constructions antisismiques), avant que toutes ces possibilés soient rétablies...

Jo�lle 14/07/2007 21:10

Mamjo pas trop en forme. Bisou A+

Mimisan 15/07/2007 08:04

? Je t'envoie un mail Bisous

Zhealy 14/07/2007 19:20

CoucouJuste pour te répondre...ce n'étais pas un bug OB, j'ai décidé de ne plus accepter de commentaires sur M/, car j'hésite entre supprimer M. ou le garder...donc, comme il est en instance, je ne prends plus de commentairesJ'aime bien le nom...d'où l'hésitation.De toutes façons, je suis tellement agaçante à toujours ressasser la même chose sur M. que tu dois aussi être énervée de le lire...Mille Bisous

Mimisan 14/07/2007 20:36

La fin de ton com: non, rien à voir. Le jour où je ne sais vraiment pas que répondre, je passe sans laisser trace, mais pas parce que etc. Parce que ce n'est pas toujours facile d'avoir la réponse juste et qui soit reçue sans malentendu.Bisous